-- -- -- / -- -- --
Culture

La Turquie invité d’honneur

La Turquie invité d’honneur

La huitième édition du Festival international d’Oran du film arabe sera inaugurée, demain, mercredi 3 juin, elle verra jusqu’au 12 de ce mois la programmation de 38 films de 17 pays dans les sections long et court métrages et documentaires.

Lors d’une conférence de presse consacrée aux préparatifs de cette manifestation internationale, ce dimanche 31 mai, son commissaire Brahim Seddiki a annoncé que dans la section long métrage, le 7e art algérien sera présent avec deux films, Rani meyat (Je suis mort) de Yacine Benhadj et La preuve d’Amar Hakkar.

Dans cette section, les organisateurs ont également retenu des films provenant d’Egypte, de Syrie, de Tunisie, du Maroc, du Liban, des Emirats arabes unis, de Jordanie et de Palestine, qui participe avec le film de Nejwa Nedjar, Ouyoun haramiya (les yeux de voleurs) dans lequel est distribuée la chanteuse algérienne Souad Massi. Pour la section court métrage, l’Algérie est en lice avec trois œuvres sur les 14 sélectionnées. Il s’agit de N’sibi de Hassen Belaïd, Lettre à Obama de Mohamed Ahmadi et Le passage à niveau d’Anis Djaad. Trois documentaires algériens sont retenus dans la section réservée à ce genre filmique.

Il s’agit de Calédonie, l’exil amer d’Abdelkader Mame, Femme 10949 de Nassima Guessoum et Dernières paroles de Mohamed Zaoui. De nombreux films nationaux seront également projetés en hors compétition et pour marquer le 60e anniversaire du recouvrement de l’indépendance nationale. Un hommage particulier sera rendu au réalisateur Mohamed Lakhdar Hamina, à l’occasion des 40 ans de la palme d’Or, remportée au Festival international du cinéma de Cannes avec son film Chronique des années de braise.

Le cinéaste algérien est le seul à l’échelle arabe et africaine à remporter cette haute distinction internationale. Pour cette 8e édition du festival, le cinéma turc sera à l’invité d’honneur. Les cinéphiles oranais pourront découvrir des films récents venus de ce pays, connu pour ses séries télévisées historiques et dramatiques.

En marge de la compétition officielle, le Commissariat du festival a programmé un colloque sur le thème Cinéma et roman qui permettra à des académiciens, des cinéastes, scénaristes et critiques de débattre des relations entre ces deux genres et des adaptations à l’écran des grandes œuvres littéraires arabes et universelles.

A cette occasion, un hommage sera rendu à l’écrivain et scénariste algérien Rachid Boudjedra pour son demi-siècle d’écriture. Outre un salon arabe du cinéma et de la télévision, il est prévu la tenue d’un atelier dédié à l’écriture du scénario avec la participation d’experts d’Algérie, du Liban et de France. Le Commissariat du festival a également institué, pour cette édition, le prix La plume d’Or Abdou B pour récompenser la meilleure critique de presse. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email