La Turquie appelle la France à assumer son passé colonial – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

La Turquie appelle la France à assumer son passé colonial

La Turquie appelle la France à assumer son passé colonial

La Turquie a appelé le Président français Emmanuel Macron à assumer le passé colonial de son pays, jugeant ses déclarations en marge de sa visite à Alger de « regrettables » et « d’inacceptables », des propos qui faisaient allusion au règne ottoman que Macron qualifie de colonisation.

«Il est extrêmement regrettable que le président français Emmanuel Macron, ait fait des déclarations ciblant notre pays ainsi que d’autres pays, lors de sa visite en Algérie», a condamné le ministère des Affaires étrangère turc dans un communiqué dont la traduction a été transmise au Jeune Indépendant.

«Il est inacceptable que le président français Macron, qui a du mal à affronter son passé colonial en Afrique, notamment en Algérie, tente de se débarrasser de son passé colonial en accusant d’autres pays, dont notre Pays. » ajoute la même source.

«La Turquie, qui encourage l’amitié et non l’hostilité, et fait partie des partenaires stratégiques de l’Union africaine, développe de jour en jour ses relations tant avec l’Algérie qu’avec les autres pays du continent africain, et ces relations, fondées sur la confiance mutuelle et des relations gagnant-gagnant , progressent dans le respect des volontés des pays», poursuit le texte.

Le président français a lors de son passage à Alger parlé de réactions contre la France de pays qui n’assument pas leur passé de colonial en faisant allusion à la Turquie. Macron a accusé la Turquie la Chine et la Russie d’alimenter un sentiment anti-français, en soutenant des réseaux anti-francais. Il laisse que ces trois pays ont aussi un agenda néo-colonial.

Dans ce sens le ministère des Affaires étrangères turc a affirmé que «si la France pense qu’il y a des réactions contre elle sur le continent africain, elle devrait chercher la source de ces réactions dans son propre passé colonial ainsi que dans ses tentatives de les poursuivre (ses méthodes coloniales) avec d’autres méthodes, et essayer d’y remédier. Au lieu d’affronter et de résoudre les problèmes de son propre passé, prétendre qu’ils sont dus aux activités de pays tiers n’est pas seulement nier un phénomène sociologique et historique, mais reflète également la mentalité déformée de certains politiciens.»

«Nous espérons que la France atteindra la maturité pour affronter son passé colonial sans blâmer les autres pays, y compris notre pays, le plus tôt possible». Conclut le communiqué.

Ce n’est pas la première fois que les propos de Macron suscite l’ire de la Turquie, en octobre dernier des propos attribués au président français qualifiant le règne ottoman sur l’Algérie de colonisation et ont déclenché des remous diplomatiques.

Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu a accusé le président français d’ «approche populiste». «Nous avons constaté que la France essaie de faire face à sa propre histoire coloniale, et nous accueillons cela positivement», a déclaré Cavusoglu à propos des déclarations de Macron contre la Turquie sur l’Algérie. Il est extrêmement erroné d’essayer d’impliquer la Turquie dans ces débats. L’Algérie a déjà montré la réaction nécessaire à cette question », a-t-il insisté.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email