-- -- -- / -- -- --
Nationale

La Tunisie livre à l’Algérie une liste d’une centaine de terroristes

La Tunisie livre à l’Algérie une liste d’une  centaine de terroristes

Une liste d’une centaine de dangereux terroristes de différentes nationalités vient d’être remise par les autorités sécuritaires tunisiennes à leurs homologues algériens. Parmi ces 100 terroristes affiliés à Daesh figurent des criminels de nationalités tunisienne, algérienne, marocaine, libyenne, nigériane et malienne. Il s’agit de dangereux terroristes qui constituent une menace pour la sécurité desdeux pays. Depuis la chute du président Ben Ali il y a quatre ans, la Tunisie doit faire face à une instabilité sécuritaire récurrente.

Plusieurs attentats spectaculaires, dont les deux derniers ont fait 59 morts, ont touché indistinctement journalistes, hommes politiques, policiers, militaires, touristes… La proximité de la Libye et l’instabilité qui la caractérise, à cause de la présence de nombreux groupes islamistes armés qui y font régner la terreur, font craindre une multiplication des attentats dans les pays frontaliers comme laTunisie, l’Egypte, l’Algérie et le Mali. L’installation de camps d’entraînement de Daech dans le sud de la Libye, abritant un grand nombre de
terroristes, est un autre motif d’inquiétude pour les deux pays. Autre sujet d’inquiétude, l’implantation de Daech en Libye et en Tunisie fait craindre au gouvernement algérien de possibles infiltrations d’éléments sur le territoire. Des militaires ont ainsi été déplacés massivement vers la frontière algéro-tunisienne de l’est du pays.

C’est dans ce contexte que les Etats-Unis seraient en pourparlers avec les pays du Maghreb, afin d’établir une base pour leurs drones dans la région. L’objectif des Américains ? Renforcer leur surveillance de Daech en Libye. Jusqu’à présent, l’Algérie a toujours refusé une telle implantation. Parallèlement, le terrorisme interne n’a pas faibli. Hier, une embuscade terroriste a coûté la vie à une dizaine de soldats. C’est en tout cas ce qui ressort de la vidéo mise en ligne par l’organisation terroriste qui menace explicitement le pays d’une « guerre inextinguible ». La vidéo mise en ligne sur les réseaux sociaux par Daesh montre trois hommes armés se présentant comme des combattants de Daech. Ils tiennent des propos comminatoires contre
l’Algérie à qui ils promettent « une guerre longue (…) jusqu’à la reconquête de l’Andalousie ». Ces trois hommes auraient rejoint Daechdepuis quelques mois seulement et auraient pour nom de guerre Abou Hafs, Abou Abd El-Barr et Abou Dherr. Simple fanfaronnade ou réalité,
toujours est-il que ces trois hommes affirment dans la vidéo que d’autres Algériens auraient rejoint également les rangs de Daech : « Nous sommes fiers de l’allégeance de nos frères de Skikda et du Sahara », déclare ainsi l’un d’eux dans la vidéo. Toute la question est de savoir ce que pèse réellement Daech en Algérie. A ce jour, seule l’organisation Jund Al-Khalifa lui avait fait allégeance publiquement. Pour rappel, Jund Al-Khalifa, qui sévissait principalement dans les montagnes de Kabylie, a été responsable de la mort du français Hervé Gourdel, avant d’être décimée par l’armée.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email