-- -- -- / -- -- --
Culture

La Symphonie des symphonies

La Symphonie des symphonies

Le Théâtre régional Kateb-Yacine de Tizi-Ouzou a accueilli, dans la soirée de ce mercredi 30 mars, l’Orchestre symphonique national algérien pour un concert baptisé La Symphonie des symphonies. Le même programme sera reconduit le lendemain à Alger, au Théâtre national algérien Mahieddine-Bachtarzi.

En poursuivant son cycle de représentations, l’Orchestre symphonique national, dirigé par Amine Kouider, a offert un programme inédit qu’il a baptisé La Symphonie des symphonies. Ce nouveau répertoire comporte des titres de grands classiques internationaux des compositeurs Hayden, Mozart, Betthoven, Mendelsohn, Dvorak, Rimsky Korsakov et Tchaïkovsky. Devant une assistance bien acquise, les musiciens de l’Orchestre national symphonique ont brillé par leur professionnalisme et leur maîtrise en exécutant parfaitement les pièces choisies pour cette symphonie des symphonies. Le public, nombreux à se rendre au théâtre Kateb-Yacine, s’est laissé guider pendant plus d’une heure par des mélodies époustouflantes de la musique classique mondiale qu’il a rarement l’occasion d’écouter et d’apprécier. A la fin de chaque composition, l’orchestre sera largement ovationné par les présents parmi lesquels sera présent l’ambassadeur de l’Afrique du sud en Algérie, la directrice de la culture de la wilaya de Tizi Ouzou et des artistes de la région. Et pour adapter le programme au contexte de la région et sa spécificité, l’orchestre a opté pour une fin concert avec une œuvre intitulée Air de Kabylie dont les arrangements seront signés Sid Ahmed Belli.

Une musique rythmée et jouée en symphonie qui n’a pas manqué de sublimer l’assistance, déterminée à aller jusqu’au bout de cette expérience rare qui lui a fait découvrir les merveilles de la musique classique tout en les replongeant dans ses racines algériennes. S’inscrivant dans le cadre de « la décentralisation des actions de l’Orchestre symphonique national, La Symphonie des symphonies est un programme inédit que nous avons l’honneur de jouer pour la première fois à Tizi Ouzou », a affirmé à l’APS le chef d’orchestre Amine Kouider.

Après un premier passage en 2015 au Théâtre régional Kateb Yacine de Tizi Ouzou, l’Orchestre symphonique national a promis de revenir avec des nouveautés et des surprises au public local « connu pour son oreille musicale et son amour pour l’art en général et la musique en particulier », a estimé Amine Kouider. Son orchestre jouera cette symphonie pour la seconde fois, ce jeudi devant le public algérois au Théâtre national algérien.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email