-- -- -- / -- -- --
Culture

La saison estivale a connu une animation artistique satisfaisante

La saison estivale a connu une animation artistique satisfaisante

C’est la rentrée mais aussi la fin de l’activité artistique de l’été. Cette activité a poursuivi le pic des soirées du Ramadhan, sans toutefois l’atteindre. Le bilan reste cependant acceptable en comparaison des précédentes saisons.

Les institutions publiques de spectacles dans la capitale ont assuré leur activité régulière au cours de cette saison estivale. L’Etablissement arts et culture de la wilaya d’Alger, sorti à peine de l’immense programme artistique durant le mois de Ramadhan, a poursuivi son effort aucours de cet été.

Ses structures de la capitale et celles des communes environnantes ont fonctionné à plein régime. La salle Ibn Khaldoun, le théâtre de verdure en bas de l’Aurassi avaient un programme quotidien. C’est son esplanade en plein air de la pêcherie qui a atteint les limites de la saison estivale avec un concert châabi ce samedi 5 septembre avec à l’affiche Mohamed Kadi.

L’Office national de la culture et de l’information n’a pas ouvert pour les spectacles sa salle El Mouggar et Atlas durant cet été . Par contre, cet Office a brillé dans l’animation du Casif de Sidi Fredj. Le pic de son programme a ét é atteint au cours du concert de Cheb Khaled où une foule immense a rempli tous les espaces de ce théâtre en plein air. L’Onci a permis aux Algérois dans ces soirées du Casif de vivre les programmes des festivals de Timgad et Djemila. Quant aux festivals organisés durant l’été, ils ont drainé un public nombreux.

C’est la cas de l’été en musique. Durant les fins de semaine du mois d’août, surtout pour la clôture, l’ esplanade de Ryadh El Feth était noire de monde dans les nuits organisées par ce festival. Il faut dire que l’accès était gratuit au bonheur des familles nombreuses. Cet accès libre a été aussi engagé pour le concert mémorable de Lounis Aït Menguellet où toud les espaces du théâtre de plein ai de L’Oref étaient complètement envahis. L e festival de musque diwane organisé dans ce même lieu du théâtre de verdure de l’Oref a eu moins de chance , étant donné que l’entrée était payante et cela en dépit de grandes vedettes, inscrites à l’affiche. Seule la dernière soirée a connu une franc succès.

Cette animation de la saison estivale dans la capitale s’est élargie avec un programme de l’Apc d’Ager centre sur l’Esplanade de la grande poste et aussi sur les rives de la Méditerranée aux Sablettes.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email