-- -- -- / -- -- --
Monde

La Russie a remporté une victoire diplomatique sur l’Otan

La Russie a remporté une victoire diplomatique sur l’Otan

En relançant les travaux du Conseil Russie-Otan, l’Alliance atlantique reconnaît qu’il a surestimé ses capacités lors du conflit en Ukraine, estime une analyste du quotidien.

Dans une tribune publiée mardi dans The Independent, Mary Dejevksy indique que l’Occident est évidemment en train de modifier sa politique dans ses relations avec Moscou. Selon elle, les dirigeants de l’Alliance, qui a suspendu sa coopération avec Moscou sur fond de crise ukrainienne, ont fini par préférer le dialogue à l’absence de tout contact.

« La réunion du Conseil Russie-Otan constitue une sérieuse victoire diplomatique de Moscou. Ce qui est encore plus important, c’est qu’elle témoigne de la victoire du réalisme dans les relations entre l’Est et l’Ouest (…). L’Occident a pour la première fois reconnu qu’il avait probablement surévalué ses capacités en Ukraine », écrit l’analyste.

Précédemment, l’Occident considérait l’ex-république soviétique en tant que « champ de bataille idéologique » où ses valeurs devaient prendre le dessus. Dans le même temps, il ne prévoyait « aucun compromis » avec Moscou face à la crise qui ravageait le sud-est du pays. Le 20 avril à Bruxelles se tiendra un sommet Russie-Otan au niveau des ambassadeurs, une première depuis deux ans.

Dans le même temps, le secrétaire général de l’Alliance atlantique Jens Stoltenberg a récemment jugé peu probable le rétablissement de la coopération habituelle avec Moscou. Récemment la Russie a indiqué n’avoir intention de s’engager dans une confrontation « inutile » avec l’Otan qui se cherche un ennemi pour « donner du sens » à son existence. Moscou ne permettra pas à l’Otan de se laisser entraîner dans une confrontation dénuée de tout sens, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

« Nous assistons à une intensification sans précédent de la présence et des activités militaires de l’Otan sur le dénommé ‘’flanc es’’ de l’Alliance qui a pour l’objectif d’exercer une pression politique et militaire sur la Russie en vue de la contenir’, a indiqué le chef de la diplomatie russe intervenant au ministère mongol des Affaires étrangères. Selon M.Lavrov, l’Otan « recherche un ennemi pour donner du sens à la poursuite de son existence » et mène « une campagne agressive de propagande pour diaboliser la Russie ».

Pourtant, Moscou n’a pas l’intention de s’engager dans une « confrontation inutile », a-t-il affirmé. Moscou confirme une réunion du Conseil Russie-Otan « dans un avenir proche ». Il a rappelé que Moscou restait attaché aux principes de la « coopération paneuropéenne en matière de sécurité (…) sur la base du droit international ». 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email