-- -- -- / -- -- --
Nationale

La riposte de l’ANP à El Oued

La riposte de l’ANP à El Oued

Quelques jours après la découverte d’un important arsenal de guerre à El Oued et l’attaque au mortier traditionnel à El Ménea, l’ANP décime un groupe terroriste qui, selon toute vraisemblance, s’apprêtait à commettre des attentats d’envergure dans le sud du pays. Cette opération intervient alors que la Libye est devenue l’épicentre du terrorisme d’où des armes sont introduites en Algérie et découvertes par l’ANP qui a redoublé de vigilance aux frontières avec ce pays. Faute de solution politique, la Libye continuera à représenter un danger pour ses voisins l’Algérie, la Tunisie et l’Egypte.

Le ministère de la Défense nationale (MDN) a annoncé hier l’élimination de six terroristes lundi matin par les éléments de l’Armée nationale au cours d’une opération dans la région d’ElOued.Selon le communiqué mis en ligne sur son site web, les éléments de l’Armée nationale ont,dans le cadre de la lutte antiterroriste abattu, au matin du 21 mars 2016, six terroristes à El Oued.

Cette opération de qualité, qui est toujours en cours, a permis de récupérer cinq pistolets mitrailleurs de type kalachnikov, trois fusils mitrailleurs (FMPK), un pistolet automatique, deux véhicules tout-terrain et un important lot de munitions de différents calibres .

Le ministère de la Défense a diffusé des photos de l’arme saisie, dimanche, par un détachement de l’Armée nationale à El Oued à la suite d’une opération de sécurisation des frontières. En plus de la saisie de cette mitrailleuse 14.5, les éléments de l’ANP ont également mis la main sur une quantité de munitions de calibre 14.5mm estimée à (167) balles au cours de la même opération.

Par ailleurs, le ministère de la Défense a annoncé la reddition d’un terroriste aux éléments de l’ANP stationnés dans la région de Bordj-Badji Mokhtar. Le terroriste s’est rendu, le 20 mars 2016, à Bordj Badji-Mokhtar/6°RM, en possession d’un pistolet mitrailleur de type kalachnikov et d’une quantité de munitions.

Hier, le président Bouteflika, qui a présidé une réunion d’un Conseil restreint consacré à la situation sécuritaire dans la région, a donné des directives notamment dans les domaines sécuritaire, humanitaire et diplomatique, de nature à « permettre au pays de faire face à cette situation dans le respect de ses principes fondamentaux et dans la préservation de ses intérêts nationaux » a-t-il dit.

Parallèlement, l’Armée nationale a renforcé ses moyens militaires et logistiques le long de la frontière avec la Tunisie, selon des sources sécuritaires. Ces nouveaux moyens rejoindront les quelque 15 000 soldats déjà déployés le long du tracé frontalier où au moins 100 points de contrôle et de postes avancés ont été installés.

Un bilan impressionnant depuis 2015

Des opérations de ratissage et de recherche ont même été entreprises dans la nuit de vendredi à samedi dans la wilaya de Souk Ahras, après l’attaque contre le poste frontalier de Sakiet Sidi Youssef en Tunisie. L’ANP a intensifié ses contrôles de la région au moyen de drones et en installant des barrages filtrants entre Annaba et Tébessa en passant par Souk-Ahras, pour éviter toute incursion de terroristes.

Le dispositif de sécurité mis en place par l’état-major de l’ANP pourra assurer l’étanchéité des 1 033 km de frontière qui séparent l’Algérie de la Libye et semble fonctionner au mieux si l’on se réfère aux saisies quasi-quotidiennes d’armes de guerre, de munitions ainsi qu’aux arrestations de terroristes ou de ceux qui veulent franchir dans les deux sens les frontières avec la Tunisie ou la Lybie.

Depuis 2015, et surtout le début de cette année, l’ANP ne cesse de saisir d’innombrables caches d’armes, aussi bien le long des frontières libyennes, où 132 casemates ont été détruites, que de celles du Niger et du Mali.

Dernièrement six (6) systèmes missiles anti-aériens Stinger ont été interceptés à cela il faudra ajouter 307 armes, dont des fusils FMK, 1.279 engins explosifs et des ceintures prêtes à l’emploi, 3 missiles anti-char, 232 bombes artisanales, 20 roquettes RPG, 296 grenades, 89 kalachnikov, 17 propulseurs pour RPG, 14 PM, 30 fusils à pompe et 36 fusils de chasse. 157 terroristes ont pu être « neutralisés ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email