-- -- -- / -- -- --
Digital Space

La riposte chinoise après l’interdiction américaine de télécharger TikTok et WeChat

La riposte chinoise après l’interdiction américaine de télécharger TikTok et WeChat
Tyumen, Russia - January 21, 2020: TikTok and Facebook application on screen Apple iPhone XR

Au lendemain de l’annonce par Washington de l’interdiction de télécharger à partir de dimanche TikTok et WeChat, un mécanisme de restriction des activités d’entreprises étrangères a été instauré samedi par les autorités chinoises.

Les noms des sociétés étrangères visées par la liste chinoise « d’entités non fiables », qui comprend des sanctions potentielles allant d’amendes à la restriction d’activités ou d’entrée de matériel et de personnel en Chine, n’ont pas été rendus publiques.

Son entrée en vigueur est vue comme une réponse à la liste similaire instaurée par Washington pour exclure le géant chinois des télécoms Huawei du marché américain, puis pour s’en prendre aux applications TikTok et WeChat.

Le ministère chinois du Commerce avait auparavant qualifié la décision américaine d’ « intimidation » et prévenu que « si les Etats-Unis persistent dans leurs actions unilatérales, la Chine prendra les mesures nécessaires pour protéger de façon résolue les droits et les intérêts des entreprises chinoises ».

Washington a laissé à TikTok, application très populaire auprès des jeunes permettant de produire de courtes vidéos, jusqu’au 12 novembre avant de lui interdire complètement d’opérer sur son sol.

Ses usagers actuels ne pourront simplement plus faire de mise à jour.

S’agissant de WeChat, une application du géant chinois Tencent utilisée pour la messagerie, les achats, les paiements et d’autres services, avec quelque 19 millions d’utilisateurs sur le sol américain, les actuels usagers verront l’application quasiment désactivée aux Etats-Unis dès dimanche.

Ces sanctions interviennent au moment où les négociations visant à ce que ByteDance cède ses activités aux Etats-Unis à un groupe américain piétinent et que l’administration Trump s’impatiente.

TikTok a de son côté demandé à un juge américain de bloquer l’interdiction de téléchargement, assurant présenter les garanties maximales pour respecter la sécurité et la vie privée des usagers américains.

La décision de l’administration a été prise « pour des raisons politiques » et non en raison d’une quelconque menace pour la sécurité du pays, estiment TikTok et sa maison mère dans une plainte déposée tard vendredi auprès d’un tribunal de Washington.

Et si l’interdiction de téléchargement est maintenue, elle détruira « de façon irréversible » l’activité de TikTok aux Etats-Unis, où l’application compte 100 millions de membres, prévient la plainte.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email