-- -- -- / -- -- --
Nationale

La revue El Djeich : Hommage appuyé au défunt Ahmed Gaïd Salah

La revue El Djeich : Hommage appuyé au défunt Ahmed Gaïd Salah

Comme attendu, la revue El Djeïch a consacré son dernier numéro au défunt Général de corps d’armée, Ahmed Gaïd Salah, auquel un vibrant hommage a été rendu à ce “chef militaire courageux” ayant “consacré toute sa vie au service de l’Algérie”.
Dans un éditorial, la revue El Djeich a souligné « qu’il y a quelques jours, notre pays a fait un dernier adieu à un chef militaire courageux, dans un élan populaire que l’histoire retiendra dans ses annales, tout comme elle consignera les hauts faits de l’homme et son dévouement à l’Algérie”.
En ce sens, la publication note que l’Algérie “a perdu un grand homme qui a triomphé dans tous les combats qu’il avait menés et a consacré toute sa vie au service de l’Algérie qu’il portait dans son cœur depuis son plus jeune âge et qui était profondément convaincu, lorsqu’il décida de prendre les armes, que la participation au combat libérateur et le sacrifice pour que vive l’Algérie, est le peu qu’on pouvait donner à la patrie pour l’affranchir du joug colonial”.
Commentant les obsèques du défunt, qui avaient marqué les observateurs et l’opinion nationale, la revue observe que “les foules immenses venues de toutes les régions du pays pour accompagner le défunt moudjahid général de corps d’armée à sa dernière demeure, témoignent de la spontanéité de l’hommage rendu à l’homme en reconnaissance des services rendus à l’Algérie durant toute son existence, particulièrement ces derniers mois”.
Pour l’auteur de l’article, “cette démarche a évité au pays de sombrer dans le chaos et l’anarchie, lui permettant de surmonter une épreuve difficile, grâce à l’attachement du défunt à la légitimité constitutionnelle et son engagement à accompagner et à sécuriser le peuple lors de ses marches pacifiques, tout en ouvrant le champ à l’appareil judiciaire de combattre la corruption et de juger les corrupteurs, réunissant ainsi toutes les conditions à la tenue d’élections présidentielles, marquées du sceau de la transparence et de l’intégrité”.
“Tout comme l’ANP qui a accompagné, sous la conduite de feu Ahmed Gaïd Salah, le peuple depuis le 22 février en toute sincérité, fidèle au serment prêté, le peuple algérien a tenu, à son tour, à accompagner le défunt lors de ses obsèques, offrant une des plus belles images de reconnaissance à un homme qui a servi la patrie et la nation, fidèle au serment tenu devant Allah et le peuple”, ajoute la même source.
La revue souligne, dans le même sillage, que “si le peuple algérien a, une nouvelle fois, apporté la preuve qu’il poursuivra sa marche héroïque et historique de par son profond attachement à la patrie et sa cohésion avec son ANP, digne héritière de l’Armée de libération nationale, et sous le commandement du chef d’état-major par intérim, le général-major Saïd Chanegriha, continuera, de concert avec les autres institutions de l’Etat, sous le commandement du président de la République, Chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, de défendre les principes de la République et l’autorité de l’Etat, ainsi que sa continuité, afin d’édifier une Algérie puissante par son peuple et sécurisée par son armée”.
En conclusion, la revue El Djeich a estimé que “le devoir national requiert, en de telles circonstances, la consolidation des rangs pour relever les défis (…) et l’ANP poursuit sa marche conformément au serment fait aux Chouhada, protégeant la patrie et préservant le legs”.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email