-- -- -- / -- -- --
Culture

La résurrection d’une légende

La résurrection  d’une légende

L’institut culturel Italien d’Alger en collaboration avec la Radio algérienne, a organisé hier une conférence en présence du pianiste et maestro Christian Leotta. Ce dernier va interpréter les deux premières sonates pour piano de l’intégral de Beethoven et cela le 3 et 5 février à l’auditorium de la Radio algérienne Aïssa Messaoudi.a

En plus de son interprétation sur la scène de l’auditorium de la Radio algérienne, le maestro Christian Leotta dirigera des masters classes pour les étudiants de l’institut national de formation musicale, et cela tout au long de la journée de mercredi.

Christian Leotta est né à Catane et vit actuellement à Côme, en Italie. L’un des pianistes italiens les plus vertueux, c’est une sorte de répertoire vaste, il est reconnu comme étant le plus jeune pianiste à avoir interpréter et enregistrer les 32 sonates pour piano de Beethoven.

Il commence ses études à l’âge de 7 ans, les continuant au conservatoire de Milan, puis à Oxford, ensuite a la faculté de littérature et philosophie de Milan state Université. Leotta débute officiellement sa carrière en 2002 à Montréal à l’âge de 22 ans et commence la performance de l’œuvre de Beethoven pour piano qu’il achève en moins d’un mois.

Un survol de la précédente saison de concerts de M. Leotta comprend des engagements à titre de soliste et avec des orchestres en Italie, en Europe, en Amérique et en Asie, des concerts avec le Bayerische Rundfunk Orchester et l’Orchestre symphonique de Munich. L’interprétation du cycle complet des 32 sonates pour piano de Beethoven à Séoul (pour la première fois dans l’histoire de la Corée), à Jakarta (pour la première fois dans l’histoire de l’Indonésie), à Bogota en juin (Colombie) et en décembre à Messine et Trapani (Italie).

Bien qu’ayant ses propres compositions, Leotta persiste sur le faite que Beethoven est une légende incontournable dans le domaine artistique et musical, vu la période historique qu’il a vécue, soit le passage du classicisme au romanticisme, selon le maestro, Ludwig van Beethoven a incontestablement ouvert la voie au piano romantique en exploitant au maximum les possibilités techniques et expressives des instruments de son temps et en proposant un style pianiste d’une très grande originalité.

Après une tournée internationale, et pour la première fois en Afrique, Christian Leotta présentera plusieurs des 32 sonates pour piano du compositeur Beethoven à travers toute l’Afrique, en commençant par l’Algérie qui, selon lui, lui donnera du courage pour continuer dans ce qu’il a commencé, ajoutant que c’était sa deuxième visite en Algérie, sachant que la première elle s’est déroulée en 2012 « je voulais y revenir car j’étais marqué par mon passage de 2012, il y avait un très bel auditorium une bonne acoustique et surtout un bon public ». 

Le but ultime de cet artistique de renommée internationale, et de faire valoir le travail de Beethoven, de propager sa musique partout dans le monde, et permettre à d’autres talents de suivre son exemple. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email