-- -- -- / -- -- --
Nationale

La reprise des cours reportée au 3 novembre 

La reprise des cours reportée au 3 novembre 

La reprise des cours des élèves du cycle primaire, prévue pour le 2 novembre en cours, vient d’être retardée d’une journée à cause du référendum sur la Constitution et afin de laisser le temps de désinfecter les classes et d’assurer un retour en toute sécurité.

Les écoliers ont quitté les bancs de l’école du 28 octobre au 3 novembre pour laisser place à l’organisation du vote dans les établissements scolaires, comme pour chaque échéance électorale. Et exceptionnellement cette année, l’opération intervient dans un contexte particulier suite à la recrudescence inquiétante de l’épidémie du coronavirus. C’est pour cette raison que la reprise des cours des élèves du cycle primaire aura lieu le mardi 3 novembre, a indiqué une instruction du ministère de l’Education nationale, adressée  aux directeurs de l’éducation. Selon le même document, ce report va permettre la désinfection des classes le lendemain du référendum constitutionnel, prévu demain. Le doute persiste néanmoins sur la capacité des autorités à assurer le retour en classe dans des conditions sanitaires optimales. D’autant que le pays enregistre une augmentation constante des cas de contamination à la Covid-19. Le 29 octobre, les autorités faisaient état de 8 décès et 306 nouveaux cas recensés les dernières 24 heures. Pour limiter la propagation du  virus, le ministère de l’Education nationale et le comité scientifique en charge du suivi de l’évolution de la pandémie ont mis en place un protocole sanitaire qui préconise le port du masque obligatoire par les élèves du cycle primaire et vise à limiter la surcharge des classes en répartissant les élèves en groupes, avec des emplois du temps différents. Un protocole qui, selon les syndicats du secteur, est très difficile à appliquer sur le terrain vu que les établissements scolaires ne disposent pas des moyens nécessaires. En effet, et selon ces syndicats, sur 1 541 communes d’Algérie, 1 300 sont déficitaires, sans parler des difficultés en matière de transport scolaire et de gestion des cantines. Il convient de rappeler qu’après huit mois d’arrêt de cours dû à la pandémie de la  Covid-19, près de six millions d’élèves du cycle primaire ont repris le chemin de l’école le mercredi 21 octobre.

Cette rentrée est intervenue dans un climat de joie mais aussi beaucoup  d’inquiétudes, le virus circulant toujours. D’ailleurs, un rebond dans le nombre de cas de contamination au coronavirus a été enregistré ces derniers jours et gagne les établissements scolaires. A peine les élèves ont-ils retrouvé les bancs d’école, qu’il a été enregistré la fermeture de deux écoles. Cela devrait être un avertissement pour le reste des établissements scolaires qui se doivent d’être à cheval sur l’application du protocole sanitaire. Cela demande une vigilance accrue. Aussi, les unités de santé installées dans les établissements scolaires, chargées du suivi de la situation épidémiologique, tirent la sonnette d’alarme. Ces dernières ont émis des recommandations dont celle préconisant la fermeture des établissements scolaires pour une période de dix jours dans le cas où un à trois cas de coronavirus sont enregistrés, et ce à titre préventif. Ces unités mettent aussi en garde contre les bousculades qui peuvent se produire à la rentrée ou la sortie des classes.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email