-- -- -- / -- -- --
Culture

La redécouverte du Musée national des beaux-arts

La redécouverte du Musée national des beaux-arts

En cette nouvelle année 2021, un allégement du confinement s’effectue progressivement. Cependant, seuls les musées restent ouverts au public. C’est le moment de découvrir les trésors du passé et s’enrichir aux sources de notre patrimoine .

A ce titre, le Musée national des beaux arts est imposant par son architecture et la diversité de ses collections artistiques exposées dans ses galeries. Le Musée national des beaux-arts se situe au Hamma . Sa structure architecturale se distingue par son originalité audacieuse. En effet, il a été édifié sur un versant extrêmement abrupte de la colline de la forêt des Arcades .

C’est une prouesse d’avoir construit un édifice de ce genre dans un endroit aussi inaccessible. Construit en 1830, cet édifice a voulu être un exploit. Toujours solide et imposant, ce musée a encore de beaux jours devant lui. Ses galeries présentent des chefs-d’œuvre en peinture. Parmi ces trésors se distinguent les tableaux d’Etienne Dinet, ce fils de l’Algérie devenu musulman et hadj suite au pèlerinage aux Lieux saints de l’Islam.

Le Musée national des beaux-arts n’excelle pas seulement en peinture. Il est complet. En ce sens, il abrite aussi des œuvres de sculpture, de céramique et de gravure.

Le musée, qui ne dispose pas de structure de réhabilitation des œuvres exposées, déploie toute son énergie et son savoir-faire pour la conservation extrêmement soigneuse de toutes les œuvres artistiques. Parallèlement à la visite du public, une animation régulière, peut-être pas en cette période de pandémie, est organisée dans le cadre de rencontres culturelles. Les enfants sont aussi intéressés par des journées d’initiation à la création artistique. Le musée organise, en temps normal, des expositions de nos grands artistes nationaux, à l’image de Issiakhem, Khedda, Mesli et Martinez.

Personne n’oublie la splendide exposition de la vétérane de la peinture algérienne, Souhila Belbahar. C’était un gigantesque spectacle où l’on pouvait admirer les chefs-d’œuvre de cette talentueuse artiste . Deux grandes galeries aux espaces impressionnants n’ont pas suffi pour abriter des dizaines de tableaux, la plupart réalisés en grand format. Le musée organise les vernissages en accueillant le public sur sa splendide terrasse, avec une superbe vue sur la mer et le jardin d’Essais.

En visitant le Musée national des beaux-arts, on peut prolonger cet enrichissement culturel en se rendant à deux musées situés en haut de la colline de Riadh El-Feth. Il s’agit d’abord du musée du Moudjahid, où les visiteurs redécouvrent les héros de la Révolution. Une partie de ce musée est consacrée à la production en 3D d’une salle de tortures, où étaient suppliciés nos vaillants moudjahidines. L’autre musée de Riadh El-Feth est celui de l’Armée nationale populaire. Là aussi, le visiteur sera profondément impressionné par la reconstitution des barrages électrifiés à l’est du pays, empêchant nos valeureux moudjahidine de s’approvisionner en armes et en munitions.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email