-- -- -- / -- -- --
Monde

La rédactrice en chef de RT et de Sputnik réagit

La rédactrice en chef de RT  et de Sputnik réagit

La rédactrice en chef de la chaîne RT et de l’agence Sputnik Margarita Simonian a répondu aux nouvelles accusations formulées par l’équipe de campagne d’Emmanuel Macron.

Samedi, le conseiller de M. Macron Mounir Mahjoubi a accusé l’agence Sputnik et la chaîne de télévision RT de diffuser des « fausses informations » sur le candidat indépendant à la présidentielle française, sans toutefois préciser de quelles informations il s’agissait. « Nous sommes flattés par le fait que l’équipe de M. Macron continue de construire sa campagne électorale uniquement sur la base des mensonges à l’encontre de RT et Sputnik. Pas vraiment comme il faut, mais c’est amusant », a déclaré Mme Simonian. Le service de presse de Sputnik avait auparavant qualifié les déclarations de M. Mahjoubi de « tentative de manipuler l’opinion publique ». Dans le même temps, Sputnik France a invité M. Macron à lui accorder une interview et à exposer sa position sur les ondes de la radio Sputnik. Malheureusement, Emmanuel Macron et son équipe n’accordent jamais d’interviews à Sputnik, dont la rédaction est toujours désireuse de refléter l’ensemble des points de vue. L’invitation faite à Emmanuel Macron et aux membres de son équipe est toujours en vigueur.
Dans une interview récente à La Croix, la rédactrice en chef de Sputnik et de RT, Margarita Simonian, avait évoqué une « hostilité gratuite » de la presse française envers l’agence russe. Il faut souligner qu’à l’approche de la présidentielle, Sputnik et RT font l’objet d’attaques systématiques de la part de leurs confrères français.
À l’origine de la polémique, trois informations sur Emmanuel Macron qui ont trouvé un important écho et déclenché de virulents débats. La presse française avait affirmé que toutes les trois étaient fausses et que leur diffusion témoignait de l’ « ingérence russe » dans les élections. Suite à ces allégations, Margarita Simonian, rédactrice en chef de Sputnik et RT, a tenu à éclaircir la situation et a commenté les trois textes dans une interview à La Croix. Le premier article qualifié de « fake news » et selon lequel des journalistes français à Moscou portaient des T-shirts En Marche ! « est basé sur les citations du représentant des Républicains à Moscou », souligne Mme Simonian, tout en ajoutant qu’ « après l’avoir interviewé, nous l’avons cité et raconté ce qui se passait dans l’actualité politique française sur la base de ce qu’il nous a dit ». Évoquant la rumeur sur la « possible double vie d’Emmanuel Macron », la rédactrice en chef insiste : la presse russe n’a pas été la première à évoquer ces informations. En réalité, les allusions ont été faites beaucoup plus tôt par Nicolas Sarkozy et reprises par les médias français. Quant à l’article sur Emmanuel Macron au Liban, là aussi RT n’a pas été la source de la rumeur. « Il y avait des échos dans la presse française et nous les avons repris. Mais vos médias ont ensuite fait comme si ça venait de chez nous », explique Mme Simonian. 
R. I.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email