-- -- -- / -- -- --
Nationale

La récupération des archives de la Révolution, une priorité

Le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni, a réitéré, hier à Annaba, la volonté du pays de poursuivre les efforts dans le but de récupérer, de l’étranger, les archives de la Révolution. S’exprimant en marge de sa visite de travail dans cette wilaya, il a indiqué, à ce propos, qu’un travail a été engagé avec la partie française pour permettre à l’Algérie de recouvrer les archives sur la Révolution, nonobstant les questions sensibles relatives à cette opération, à laquelle le pays accorde une importance exceptionnelle dans l’écriture de l’histoire.

Le ministre a révélé dans ce cadre que 12 pays, dont des pays voisins, nous ont déjà remis des archives sur la Révolution avant de déclarer dans ce sillage que les amis de la révolution algérienne, y compris les Français qui ont défendu la cause nationale, seront honorés pour leur participation au recouvrement de l’indépendance et de la liberté du pays.

Le ministre des Moudjahidine a expliqué, par ailleurs, les grands axes du programme de son département à savoir, le recensement des hauts faits et sites de la révolution algérienne ainsi que l’amélioration des conditions de vie des moudjahidine, des veuves de chahid et de leurs ayants droit .’’

« L’objectif du gouvernement est de transmettre le message des chouhada et des moudjahidine aux générations montantes et de les sensibiliser quant aux sacrifices qu’ont consentis leurs aînés pour qu’ils puissent, à leur tour, défendre leur pays », a argumenté Tayeb Zitouni, qui a déclaré que désormais, les projets de développement doivent être baptisés aux noms des symboles de la Révolution, et ce avant le lancement des travaux de réalisation. Le programme du ministère des Moudjahidine prévoit également la poursuite de la réfection des centres de torture et la réhabilitation des cimetières de chouhada.

Dans la matinée, le ministre des moudjahidine a procédé à la pose de la première pierre d’un projet de réalisation d’une annexe du musée du Moudjahid, a inauguré le nouveau siège de la Direction des Moudjahidine et a enfin visité les centres de torture implantés dans les communes d’El-Eulma et de Oued El-Aneb, situés à plus d’une trentaine de kilomètres à l’ouest de la ville d’Annaba.

Dès son arrivée, dimanche à Annaba, le ministre des Moudjahidine a effectué une visite de courtoisie au dirigeant historique de la révolution algérienne et ancien membre du groupe des 22, le colonel, Amar Benaouda en l’occurrence.

« l est de notre devoir de rendre visite à un des symboles de la révolution algérienne Amar Benaouda, en l’occurrence qui fut l’un des artisans du déclenchement du 1er novembre 1954 », a souligné le ministre des Moudjahidine, révélant qu’il a été chargé par le chef d’Etat, Abdelaziz Bouteflika, de rendre visite à ce combattant exceptionnel et nationaliste intégral de la cause nationale.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email