-- -- -- / -- -- --
Nationale

La reconnaissance française des efforts algériens dans le dossier Hervé Gourdel

La reconnaissance française des efforts algériens dans le dossier Hervé Gourdel

Aux plans politique et sécuritaire, la France reconnaît les efforts déployés par l’Algérie dans la résolution de l’affaire de l’enlèvement puis de décapitation du guide touristique de montagne, Hervé Gourdel, par l’organisation terroriste Djound El Khilafa, créée il y a quelques mois suite à une dissidence au sein d’Aqmi.

Des responsables politiques français se sont félicités des efforts déployés par l’Armée nationale populaire (ANP) dans ce dossier. Au plan sécuritaire, une délégation du ministère français de l’Intérieur s’est déplacée au commandement de la Gendarmerie nationale.

« Dans le cadre de la coopération bilatérale entre l’Algérie et la France, une délégation du Centre des hautes études du ministère français de l’Intérieur (CHEMI) conduite par son directeur Jean-Martin Jaspers a été reçue par le général major Ahmed Bousteila, commandant de la Gendarmerie nationale, le 28 Janvier 2015 au siège du commandement de la Gendarmerie nationale », est-il écrit dans un communiqué de la Gendarmerie nationale, hier.

La délégation est composée d’ex-directeurs de la Direction générale de la Police nationale française, d’officiers supérieurs de la Gendarmerie française et de hauts cadres du ministère français de l’Intérieur et de la Police française. « Cette visite s’inscrit dans le cadre d’échange d’expériences de formation et d’expériences professionnelles et de la promotion de la coopération opérationnelle entre la Gendarmerie nationale algérienne et les institutions sécuritaires françaises », indique la Gendarmerie nationale.

« Au cours de cette visite, une réunion a été tenue en présence des hauts cadres des deux parties », est-il mentionné. « La délégation a effectué une visite à l’Institut national de criminalistique et criminologie de la Gendarmerie nationale de Bouchaoui où elle a visité plusieurs laboratoires et départements spécialisés, durant laquelle une présentation a été faite sur les capacités professionnelles et les moyens technologiques utilisés au sein de la Gendarmerie nationale algérienne dans le cadre de la lutte contre le crime et la criminalité organisés et dans le cadre de la protection des biens et des personnes et de la préservation de la sécurité publique », est-il ajouté.

Les gendarmeries des deux pays ont travaillé étroitement dans le dossier Hervé Gourdel dont la dépouille a été identifiée par les gendarmes algériens et français. Le corps de la victime a été découvert quelques mois après la traque menée par l’ANP contre les auteurs de l’enlèvement et de l’assassinat d’Hervé Gourdel. Le chef de Djound El Khilafa, Abdelmalek Gouri, et nombre de ses acolytes ont été éliminés par l’ANP.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email