-- -- -- / -- -- --
Nationale

La RASD dénonce un discours «d’un colonisateur en mal d’inspiration»

La RASD dénonce un discours «d’un colonisateur en mal d’inspiration»

Le discours du Roi marocain Mohamed VI à la veille du 39e anniversaire de l’invasion marocaine des terres sahraoui a été vivement dénoncé par le gouvernement sahraoui. Ainsi, ce discours est qualifié par le gouvernement de la RASD de « rébellion » à la légalité internationale, a indiqué vendredi un communiqué du ministère de l’Information de la RASD. Le discours qui été lu sur un ton intransigeant, nerveux et menaçant, vient une nouvelle fois confirmer la volonté du souveraine marocain de défier l’ensemble de la communauté internationale. 

« Ce discours se veut une affirmation, on ne peut plus claire d’une intention délibérée de faire fi de la charte et des résolutions des Nations Unies qui déterminent la nature de la cause sahraouie, le cadre de son règlement et la base des négociations », précise le communiqué.

En outre, le gouvernement de la RASD condamne aussi, le recours par le roi du Maroc « au même langage entaché de menaces et d’intimidations qu’il avait lancées en 2009 ». Ainsi, par ces agissements le makhzen veut imposer à l’ONU, aux grandes puissances et aux organisations de défense des droits de l’Homme « sa logique coloniale au lieu de se conformer à la légalité internationale ».

La même source indique que la présence du Maroc sur les territoires sahraouis est une occupation militaire illégale, en précisant que « la charte et les résolutions des Nations Unies stipulent clairement que la question du Sahara occidental est une question de décolonisation dont le règlement requiert l’exercice par le peuple sahraoui de son droit à l’autodétermination ».

Cette réalité, le roi du Maroc, ne veut pas l’admettre, puisque selon lui, « la question du Sahara occidental ne peut être comparée au Timor oriental ou aux litiges territoriaux en Europe de l’Est ». Le souverain marocain présume que « le lien entre la population du Sahara et le Maroc ne date pas d’hier ».

Alors en vérité, le peuple sahraoui est un peuple qui a ses origines à travers l’histoire. Des origines que le Maroc s’efforce d’oublier. Par ailleurs, le gouvernement sahraoui a dénoncé « le mépris » affiché par le monarque marocain à l’encontre des efforts de la communauté internationale et ses « accusations infondées dont le seul objectif est de discréditer des pays, organisations et fonctionnaires d’institutions internationales ».

Enfin le gouvernement Sahraoui a appelé la communauté internationale à l’obligation du colon marocain à respecter les droits de l’Homme, en commençant par la libération de tous les prisonniers politiques y compris ceux qui sont dans les prisons militaires sans jugement.

Il est à noter qu’a avec son dernier discours, le Maroc n’a aucune intention de résoudre le conflit du Sahara occidental qui dure depuis plus de 30 ans, « l’autonomie était le maximum que le Maroc puisse offrir…Le Maroc restera dans son Sahara, et le Sahara demeurera dans son Maroc jusqu’à la fin des temps », cette phrase résume, la folie des grandeurs d’un Roi qui n’a plus aucune carte à jouer.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email