-- -- -- / -- -- --
Lifestyle Santé

La promotion du jumelage et la mise en place de SAMU

La promotion du jumelage et la mise  en place de SAMU

La promotion des opérations de jumelage entre les structures sanitaires de référence et les hôpitaux du Sud et la mise en place des services d’assistance médicale d’urgence (SAMU) dans ces wilayas ont été recommandés, hier à l’issue d’une rencontre sur l’évaluation du dossier de la santé dans le Sud.

Les intervenants ont mis en exergue les « fruits » apportés par le jumelage entre les établissements sanitaires de référence et les structures de santé dans les wilayas du sud, pour une prise en charge directe des patients et surtout la formation du personnel médical et paramédical des régions les plus reculées du pays.

Le renforcement et la généralisation du jumelage entre les structures de santé et l’extension de la télémédecine et de la télé-radiologie visant à améliorer la qualité de l’offre de soins des citoyens et la mise à niveau des connaissances des praticiens des wilayas du sud, figurent parmi les actions préconisées par le ministère de tutelle en vue de concrétiser « l’équité dans l’accès des soins pour tous », a affirmé l’inspecteur général du ministère de la Santé, Omar Beredjouane.

S’exprimant à la clôture des travaux de la rencontre d’évaluation du dossier de la santé dans le Sud, l’inspecteur général du ministère de la Santé a instruit les directeurs de santé des différentes wilayas du sud de veiller à l’application des directives concernant la création des SAMU, afin de répondre à la demande d’aide médicale urgente, dont l’assistance pré-hospitalière, et le secours aux victimes d’accidents ou de personnes en état critique.

Cette rencontre a permis de dresser un bilan objectif des réalisations dans les wilayas du Sud ainsi qu’à définir les besoins dans le secteur, dans le but d’améliorer les prestations et de renforcer les infrastructures de santé et permettre à la population d’accéder aux soins de qualité sur l’ensemble du territoire national, a-t-il précisé.

De son côté, le directeur général de la prévention au ministère de la santé, Pr Mesbah, a souligné que cette évaluation annuelle a permis de fédérer les efforts de tous les intervenants pour remédier aux dysfonctionnements en vue d’améliorer et d’ assurer l’accès aux soins de qualité dans le Sud.

Des praticiens approchés par l’APS ont estimé que le jumelage entre CHU du Nord et hôpitaux du Sud et la télémédecine a permis une prise en charge rapide et qualitative des malades, ainsi que l’élévation du niveau de connaissances des praticiens et autres personnel paramédical du sud. .

Pour sa part la responsable de la formation au ministère de la Santé a rappelé les efforts déployés par la tutelle dans le domaine de la formation continue du personnel médical et paramédical, notamment dans le Sud, signalant que durant l’année 2015 pas moins de 16.950 praticiens et autres agents des wilayas du sud ont été formés dans le cadre de la mise à niveau de leurs connaissances.

Les représentants du ministère de la Santé ont toutefois souligné que les wilayas frontalières du sud sont confrontées à plusieurs défis de santé, dont la menace de différentes maladies tropicales importées, appelant à intensifier les campagnes de sensibilisation et à renforcer les structures sanitaires de veille en matériels et personnels qualifiés.

Les participants à cette rencontre, dont des responsables locaux et un gotha de scientifiques, de chercheurs et de médecins ont salué la tenue de cette rencontre d’évaluation et ont plaidé pour l’organisation annuelle de rencontres similaires, en vue de développer le système de santé et répondre aux exigences du citoyen.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email