-- -- -- / -- -- --
Nationale

La production du gaz de schiste algérien en 2019 et la commercialisation en 2022

La production du gaz de schiste algérien en 2019 et la commercialisation en 2022

La production du gaz de schiste algérien commencera en 2019 tandis que la commercialisation débutera en 2022 , a affirmé dimanche à Alger, le P-dg du groupe Sonatrach, Saïd Sahnoun.

“Nous comptons entamer la phase-pilote de l’exploitation des ressources non conventionnelles en 2019 avec la perspective de mettre ce potentiel en production à partir de 2022”, a déclaré M. Sahnoun lors de son intervention à la 9ème édition du sommet nord-africain du pétrole et du gaz qui se tient du 7 au 9 décembre à Alger.

Sonatrach prévoit également le renforcement de ses capacités de production de gaz de schiste grâce à l’intensification des investissements dans ce domaine pour atteindre les 30 milliards de m3 à l’horizon 2025-2027, a encore avancé le même responsable dans son exposé intitulé “les perspectives de développement de la Sonatrach à moyen terme”.

Selon M. Sahnoun, des efforts soutenus ont été consacrés ces dernières années pour évaluer le potentiel en hydrocarbures non conventionnels, à travers particulièrement la coopération avec des compagnies internationales spécialisées dans ce domaine.

Les ressources techniquement récupérables en matières de gaz de schiste sont estimées à près de 700 Tcf (1Tcf=1 trillion de pieds cubes), a-t-il noté.
Le P-dg de Sonatrach a fait savoir que 10 000 ingenieurs et techniciens seront recrutés pour l’exploitation de cette nouvelle ressource naturelle. Pour confirmer le potentiel commercial de ces ressources, l’Algérie a besoin de mener un programme de forage de 11 puits, étalés sur une période allant de 7 à 13 ans.

L’Algérie est classée au 3ème rang mondial, juste après la Chine et l’Argentine, en termes de réserves de gaz de schistes récupérables, selon un rapport mondial du département américain de l’Energie (DoE) sur les réserves des hydrocarbures non conventionnels.
Le DoE a évalué ces réserves à 19.800 milliards de m3, situées essentiellement dans les bassins de Mouydir, Ahnet, Berkine-Ghadames, Timimoun, Reggane et de Tindouf.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email