-- -- -- / -- -- --
Nationale

La prise en charge en ligne de mire

La prise en charge en ligne de mire

Dans le but d’assurer une formation continue à son personnel paramédical et dans le cadre de la réforme hospitalière, l’établissement public pour la santé de proximité (EPSP) d’Ouled yaich a organisé, jeudi passé, sa 3ème journée au profit du personnel de la santé de la wilaya de Blida.

Cette rencontre a eu lieu au sein de l’institut du rein au CHU Frantz Fanon de Blida et encadré par plusieurs professionnels de la santé dont des médecins spécialisés. Le thème était « L’hygiène hospitalière »

A ce propos, Mme Hassiba Djaboubt, directice de l’EPSP Ouled Yaich nous déclara « C’est un thème qui vise l’amélioration et une prise en charge de qualité. Il s’agit également de la prévention et la gestion des déchets sceptiques « . Cela a permis, d’un autre coté de sensibiliser le personnel des laboratoires contre les risques des maladies professionnelles tout en sachant que la catégorie est plus exposée à ce type de risque.

« Cette journée a été réalisée avec la collaboration du personnel lui-même puisque ce sont les travailleurs qui ont proposé des thèmes qui les intéressent, nous expliqua la directrice de l’EPSP d’Ouled Yaich.

Les recommandations retenues à la fin de cette journée sont des recommandations qui privilégient en premier lieu la formation continue, de pratiquer par la suite les connaissances acquises lors de ces formations sur le terrain et enfin la prise en charge de qualité.

En évoquant les déchets, rappelons que les EPSP sont des établissements de proximité, cela veut dire qu’ils n’ont que des déchets sceptiques et non pas qu’ils peuvent exister dans des blocs chirurgicaux qui nécessitent des reflexes particuliers.

Concernant ceux des EPSP, autrement dit les déchets sceptiques, il faut savoir qu’il faut commencer d’abord par leur tri. Pour y parfaire, le service des préventions des EPSP a établi des fiches techniques et de sensibilisation qui sont placardées dans toutes les structures hospitalières et les 19 salles de soins dépendantes de l’EPSP d’Ouled Yaich. Sur ces fiches nous trouverons les protocoles qui expliquent la façon de gérer convenablement ces déchets jusqu’à leur incinération.

Quant aux maladies professionnelles, auxquelles le personnel de santé est exposé, L’EPSP d’Ouled Yaich a d’abord commencé par classer les structures à haut risque, les laboratoires et les manipulateurs des appareils de radiologie.

« Nous avons sensibilisé ce personnel pour qu’il fasse son vaccin contre certaines maladies, de passer régulièrement et périodiquement une visite médicale », précisa Mme Djaboubt. A cet effet, un comité d’hygiène et de sécurité a été installé pour expliquer, sensibiliser et accompagner le personnel dans sa mission.

« C’est ainsi, nous expliqua notre interlocutrice, que ce qui était une lourde tâche pour notre personnel, que c’est dans l’intérêt des employés et ils le font avec plaisir. Donc, on peut dire que notre objectif est atteint sur ce volet et j’en suis très contente ».
Elle appuie ses dires par le fait de montrer au travailleur les cas de maladies professionnelles, de lui expliquer les études statistiques des ces dernières, le coût du vaccin que dépense l’Etat pour préserver la santé du personnel paramédical et son incidence financière.

Ainsi, l’employé a adhéré facilement au projet de l’établissement. « Ce projet nécessite l’adhésion de tout le monde : le personnel paramédical, les responsables médicaux, paramédicaux, et pas l’administration uniquement », conclue Mme Djaboubt.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email