-- -- -- / -- -- --
Nationale

La police de Ghardaïa fait son bilan 2019

La police de Ghardaïa fait son bilan 2019

La police a accentué ses opérations de lutte contre la criminalité et la délinquance dans la vallée du M’zab, en témoigne le bilan 2019 présenté à la presse par le chef de la Sûreté de la wilaya de Ghardaïa, Mourad Zennati
Les services de Sûreté de Ghardaïa, particulièrement après l’ouverture de trois nouveaux sièges de la police (El-Mansourat, Zelfana et Bounoura), regroupent environ 1 934 agents de police (moyennant un agent pour 199 citoyens), ont donc pris les devants pour assurer la sécurité et le bien-être des habitants à travers l’ensemble de la wilaya. 
Les activités de ces services ont été particulièrement intenses, comme en témoigne le bilan présenté par le chef divisionnaire de la wilaya et ses deux adjoints : Mohamed Guenfoud et Smail Saker, respectivement commissaire central de la sécurité publique et commissaire central de la police judiciaire.
En déployant un plan d’action mis rigoureusement en place cette année pour lutter efficacement contre la contrebande et la criminalité sous toutes ses formes, les brigades criminelles et judiciaires de la Sûreté nationale ont mis fin aux nombreux agissements néfastes de plusieurs personnes contrevenant à la loi.
C’est ce que démontre le bilan établi par Djaber Djaafar, chef de la cellule de communication de la Sûreté de wilaya. Ainsi, 2 294 affaires ont été enregistrées par les différentes SW dont 1 307 ont été traitées et 2015 auteurs de crimes et délits arrêtés et présentés à la justice. Parmi ces personnes, 414 ont été placées en détention préventive. Le restant des accusés a été, selon leur cas, soit mis sous contrôle judiciaire soit cité à comparaître directement à l’audience, ou mis en liberté provisoire. Les affaires d’atteinte contre les personnes sont les plus nombreuses avec 699, dont 547 ont été traitées ; 713 personnes ont été présentées à la justice, dont 80 placées en détention préventive, alors que celles pour coups et blessures volontaires concernent 652 personnes dans 417 affaires. Quant à l’atteinte aux biens d’autrui elles concernent 1 162 affaires dont 369 ont été traitées.
Dans ce cas, les auteurs des délits sont 597, dont 127 ont été présentés à la justice. La détention et la commercialisation de stupéfiants se chiffrent à 113, traitées à 100 % et ayant permis la saisie de plus de 20,64 kg de kif traité, 194 502 comprimés de psychotropes et 2 095 bouteilles de psychotrope liquide. Cette quantité de drogues dures est assez importante si nous la comparons aux années précédentes et démontre, si besoin est, le danger qui guette les jeunes et les enfants à cause de très nombreux dealers qui mettent ces poisons à la portée de tous. 228 personnes ont été arrêtées dans ce cadre dont 103 placées en détention préventive. Les atteintes à l’économie nationale ont été au nombre de 61, toutes traitées, et ont mené à l’arrestation de 76 personnes dont 18 placées en détention préventive.
Pour ce qui est de la police de la route, grâce aux opérations menées sur le terrain par les hommes en bleu, qu’elles soient pour la sensibilisation ou pour les interventions, 7 001 barrages ont été dressés à travers l’ensemble de la wilaya, et ont permis de contrôler 121 157 véhicules et procéder à 1 464 retraits de permis de conduire et dresser 4 342 procès-verbaux. Il y a lieu de constater une diminution sensible des accidents de la circulation à Ghardaïa. Ainsi, les différentes SW ont enregistré durant l’année écoulée 201 accidents de la circulation qui ont entraîné 13 décès et des blessures de divers degrés de gravité pour 245 personnes. Les causes essentielles de ces accidents sont dues à 99,05% au facteur humain, puisque plusieurs d’entre eux ont été l’excès de vitesse et le non-respect du code de la route. Les services du nouveau divisionnaire, en déployant un plan d’action rigoureux pour lutter efficacement contre la contrebande et la criminalité sous toutes ses formes, les brigades criminelles et judiciaires de la Sûreté nationale ont mis fin aux agissements néfastes de plusieurs personnes contrevenant à la loi. Ce qui mène à la nécessité de l’application stricte des lois en vigueur. En fait, la lutte contre la contrebande et la criminalité est une responsabilité qui incombe à toutes les composantes de la société, et requiert la conjugaison des efforts en vue de se pencher sérieusement sur les raisons de ces fléaux. D’où ces louables actions qui témoignent de la ferme volonté des services de sécurité de la wilaya de Ghardaïa de redoubler d’efforts, en étroite collaboration avec les autres corps sécuritaires, pour lutter plus efficacement contre les fléaux de la contrebande et de la criminalité sous toutes ses formes. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email