-- -- -- / -- -- --
Nationale

La police arabe en fête dans la vallée du M’zab

La police arabe en fête dans la vallée du M’zab

C’est en présence des autorités locales civiles et militaires, des élus, des représentants de la société civile et d’autres invités nationaux et étrangers, dont la Palestine, la Syrie, l’Egypte, la Mauritanie et le Sahara occidental que la sûreté de wilaya de Ghardaïa a célébré ce lundi matin, à la salle des conférences de la wilaya, la Journée de la police arabe coïncidant avec le 18 décembre de chaque année.

Les messages du ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales ainsi que du directeur général de la Sûreté nationale ont été lus par le chef de la sûreté de wilaya, Med Salah Zeghadnia.

Il a été mis en exergue les efforts de la police dans la lutte pour l’éradication des fléaux sociaux et de toutes formes de criminalité, de même que le travail colossal pour asseoir une véritable police de proximité. Le DGSN a souligné les différentes mesures prises pour le bien-être du policier.

Les deux missives exhortent les policiers à persévérer dans leurs efforts et à exercer leur activité avec professionnalisme.
Par ailleurs, des galons ont été remis à 30 policiers promus.

Le quota de 30 promotions dont a bénéficié la sûreté de wilaya de Ghardaïa, pour ses différentes structures implantées sur son territoire, est réparti comme suit : commissaire de police à commissaire principal (une promotion), lieutenant de police à commissaire de police (4), inspecteur de police principal à lieutenant, inspecteur de police à inspecteur principal (01), brigadier-chef à inspecteur de police (02), brigadier à brigadier-chef de police (7), agent de police à brigadier de police (14)

En marge de cette journée de décoration, une exposition bien particulière à Ghardaïa vient de se tenir au siège de la Sûreté de wilaya, qui en a été l’initiateur et l’organisateur, magnifiquement préparée par les deux lieutenants de police : Djaafar Djabir, chef de cellule de communication, et son adjoint, Med-Réda Bendjelloul.

Une riche exposition d’information particulière, dans la mesure où elle était placée sous le thème « Connaissance des différentes missions de la police algérienne « , a été organisée à l’intention des citoyens de la wilaya de Ghardaïa. Une journée à laquelle étaient présents 10 cadres et les différents chefs de service relevant des Sûretés des wilayas avoisinantes.

Comme elle était également rehaussée par la présence du wali, Azzedine Mechri, du P/APW, Omar Daddiaddoun, et du nouveau P/APC de Ghardaïa, Omar Fekhar, et de nombreux commissaires et policiers en activité à Ghardaïa.

Une « connaissance des différentes missions de la police algérienne » sur laquelle s’étalera, longuement, le commissaire divisionnaire Med-Salah Zeghadnia, dans la seule et unique communication programmée lors de cette Journée de la police arabe.

Retraçant l’historique de ce corps de sécurité depuis l’indépendance à ce jour, à travers la direction générale de la Sûreté nationale, le conférencier abordera, notamment, les missions des différents services de la police.

Parmi ces dernières, on notera « la stratégie de communication « , « la modernisation de l’appareil de la police « , « la lutte continue et permanente contre la criminalité sous toutes ses formes dont, plus particulièrement, le crime organisé, le blanchiment d’argent, la criminalité électronique ou cybercriminalité, le crime contre le patrimoine culturel « , « l’instauration d’une véritable police de proximité consistant à rapprocher davantage le citoyen du policier, pour une meilleure et efficace protection des personnes et des biens « .

Des missions qui ont nécessité la création de plusieurs sections et brigades spécialisées comme celles de la police scientifique, de la protection des enfants, d’investigations et de recherches (BRI), de l’unité aérienne de la police…

Tout au long de sa communication, le conférencier accordera une large place à la participation citoyenne, tout autant que celle des différents médias qui « constituent, dira-t-il, deux partenaires privilégiés de la police et dont elle ne peut se passer.

Une participation citoyenne dont l’importance et l’impact très positif se mesurent, aujourd’hui, aux milliers d’appels que nous recevons à travers le numéro vert (1548) de la DGSN ».

Et le commissaire divisionnaire Med-Salah Zeghadnia de conclure son allocution d’ouverture : « Une police algérienne qui est une fierté pour tous les Algériennes et les Algériens et l’une des plus écoutées et des plus suivies à travers de nombreux pays de par le monde.

Une police qui force au respect grâce aux multiples expériences acquises suite aux différents évènements vécus, dont le plus douloureux aura été le terrorisme aveugle de la décennie noire « .

Une Journée de la police arabe qui a pris fin après la remise d’un diplôme d’honneur à la DGSN, à travers son chef de sûreté de la wilaya de Ghardaïa, de la part d’un groupe d’étudiants et au nom de la famille universitaire de Ghardaïa. Ainsi que de nombreux trophées ont été décernés aux lauréats des activités sportives organisées à l’occasion.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email