-- -- -- / -- -- --
Nationale

La police algérienne offre sa compétence à son homologue irakienne

La police algérienne offre sa compétence à son homologue irakienne

Le directeur général de la Sûreté nationale, le général major Abdelghani Hamel, a examiné, hier à Alger, avec le chargé des affaires de renseignement et d’investigation au ministère irakien de l’Intérieur, le général major Maher Nadjm Abd Al-Hossein Al-Tai, les voies et moyens de renforcer la coopération entre les polices des deux pays, selon un communiqué de presse.

Le général major Hamel a souligné « la disponibilité de la police algérienne à mettre son expérience à la disposition de la police irakienne et toutes les polices arabes et africaines, notamment dans le domaine de la formation spécialisée et l’utilisation des nouvelles technologies pour faire face à toute sorte de criminalité transfrontalière et à la néo-criminalité « .

Il convient de souligner que l’Algérie a réalisé une grande avancée dans le domaine de la sécurité du fait de l’expérience acquise au fil des années en combattant le terrorisme.

Ce qui a énormément aidé à aguerrir les forces de sécurité algériennes et à parfaire leur formation, en recourant aux dernières technologies inhérentes à la sécurité. Pour ce qui est de la coopération avec l’Irak, il est à rappelé que l’Algérie n’a jamais cessé de s’engager à côté de ce pays « frère « qui livre une guerre acharnée contre le terrorisme.

L’Algérie manifeste régulièrement son soutien aux autorités irakiennes à travers plusieurs actions, et cette coopération s’est accentuée depuis que la présidence tournante (tous les 6 mois) du Conseil ministériel de la Ligue des Etats arabes échoit à l’Algérie, et ce depuis juillet 2017.

Pour rappel, un accord a déjà été signé entre l’Algérie, représentée par l’ancien chef de la diplomatie Ramta Lamamra, et son homologue irakien, qui portait sur la coopération entre les deux pays dans plusieurs domaines, dont la sécurité.

L’Algérie avait salué la libération de Mossoul, une importante ville irakienne occupée depuis des années comme capitale du groupe terroriste autoproclamé Etat islamique en l’a qualifiant de « grande victoire de l’Irak frère « .

Après une guerre menée durant plusieurs mois, l’armée irakienne a libéré, le 9 juillet, ce que Daech considérait comme « sa capitale », dont le « calife « , autoproclamé « chef de tous les croyants », n’était qu’un pion des services secrets occidentaux. Lors de sa visite en Algérie, la délégation irakienne visitera les différentes structures et les équipements utilisés par la police algérienne afin de sécuriser les citoyens et préserver leurs biens. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email