-- -- -- / -- -- --
Nationale

La Police a déjoué plusieurs crimes en juillet

La Police a déjoué plusieurs crimes en juillet

L’exploitation des appels des citoyens sur les numéros verts, souvent d’une extrême importance, a permis aux policiers, notamment ceux qui font partie des unités d’élite d’intervention, d’avorter plusieurs crimes qui étaient sur le point d’être perpétrés, selon la DGSN.

Les policiers des unités d’intervention, entre autres de la Brigade de recherche et d’intervention (BRI) ont avorté, durant le mois de juillet passé, plusieurs centaines de crimes, a rapporté un communiqué de la DGSN. « Grâce aux appels de détresse des citoyens reçus sur nos deux numéros verts, le 15 48 et le 17, nos unités d’intervention ont pu mettre en échec plusieurs crimes.

Ces interventions ont donné des résultats positifs, ce qui nous a permis d’arrêter plusieurs criminels, d’avorter des crimes qui ciblaient des citoyens et leurs biens, tandis que plusieurs saisies ont été réalisées lors des opérations d’intervention », a expliqué la Cellule de communication de la DGSN. Cette dernière a annoncé l’avortement de 16 433 affaires entre crimes et délits, ce qui a donné lieu à l’arrestation, en flagrant délit, de plusieurs criminels.

Cependant, la Sûreté nationale n’a pas précisé la nature des crimes qui ont été déjoués au cours de la période suscitée ; toutefois, la cellule de communication s’est contentée d’expliquer que, parfois, il s’agissait de crimes importants avortés in extremis grâce aux appels des Algériens aux deux numéros verts.

Aussi, la Sûreté nationale n’a pas donné plus de détails sur le nombre des présumés criminels interpellés au cours du mois dernier. S’agissait-ils de terroristes, de trafiquants de drogue, d’armes ou de cambrioleurs de véhicules ou de maisons ? La DGSN s’est contentée d’expliquer que toutes les formes de criminalité ont été déjouées au cours du mois de juillet passé.

« Nous avons pu sécuriser plusieurs citoyens après plusieurs interventions de nos éléments. On a aussi arrêté plusieurs criminels », est-t-il rapporté dans le communiqué. Par ailleurs, la Salle des opérations des différentes Sûretés de wilaya relevant de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) ont reçu, pour le seul mois de juillet dernier, 110 058 appels de détresse c’est ce qu’a révélé hier la cellule de communication de la DGSN.

Selon la Sûreté nationale, parmi les appels recensés durant le mois passé, 58 635 ont été reçus sur le numéro vert 15 48, tandis que 51 423 l’ont été sur l’autre numéro vert , le 17. Concernant les motifs des appels, la DGSN a expliqué que 2399 appels d’aide des citoyens concernaient la déclaration d’un accident de circulation, 35 267 tournaient autour des demandes des renseignements et 55 959 portaient sur d’autres affaires. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email