-- -- -- / -- -- --
Nationale

La PJ avorte une grande entrée de cannabis vers Alger

La PJ avorte une grande entrée de cannabis vers Alger

C’est une grosse prise et un grand coup aux cartels de drogue que les éléments de la police judiciaire de la division Centre de la sûreté d’Alger ont réalisé avec le démantèlement, jeudi passé à Alger, d’un réseau frontalier de trafic de cannabis.

Huit présumés trafiquants de drogue ont été arrêtés avant-hier suite au démantèlement par la police judiciaire de la division Centre d’un dangereux réseau de trafic de cannabis, a annoncé hier la cellule de communication de la sûreté d’Alger.

Ce grand coup porté aux réseaux de trafic de la capitale a permis la récupération de 20 kg de drogue, de 390 millions de centimes représentant les revenus de la vente de drogue, ainsi que six véhicules dont des camions appartenant aux trafiquants. Il s’agit d’un réseau activant au niveau des frontières du pays mais aussi à l’étranger.

Spécialisé dans la vente, l’achat, le stockage, le transport, l’importation et l’exportation de drogue, le réseau qui vient d’être démantelé était hautement structuré et agissait avec une grande expérience. Un crime organisé « haut de gamme », indique la sûreté d’Alger.

Il convient de signaler que cette dangereuse bande de malfaiteurs était spécialisée également dans le faux et usage de faux. D’ailleurs, ses éléments circulaient dans la capitale et sous de fausses identités.

De multiples opérations de surveillance et d’infiltrations menées par la PJ ont permis de localiser et d’identifier un membre du réseau. Le « tango » a été interpellé à bord d’un véhicule à un point de contrôle dressé par les policiers à un carrefour de la capitale. La fouille du véhicule a permis de découvrir 6 millions de centimes (revenus des ventes de la drogue) et 20 smartphones. 

Lors d’une perquisition à son domicile, les éléments de la PJ ont saisi 20 kilos de cannabis. Interrogé sur la provenance de cette marchandise, il a avoué l’avoir réceptionnée auprès de son fournisseur à l’est du pays et de son complice à Alger, ces derniers collaborant avec un autre fournisseur de drogue résidant dans la wilaya de Blida.

Après extension de la mission, les enquêteurs ont arrêté le fournisseur de Blida tout en saisissant son véhicule dans lequel ont été retrouvés 186 millions de centimes. Poursuivant leurs investigations, la PJ a procédé à une troisième arrestation. La perquisition du domicile du mis en cause a permis de récupérer 130 grammes de cannabis ainsi qu’une voiture utilisée dans le transport de drogue, a indiqué la sûreté d’Alger.

Poussant plus loin l’enquête, les policiers de la division Centre ont interpellé un quatrième trafiquant, cette fois lors d’une perquisition menée dans un quartier d’Alger. Six millions de centimes des revenus de la drogue et un camion ont été saisis. Le fournisseur d’Alger a été à son tour interpellé en possession de 2 millions de centimes et d’un chèque de banque de 193 millions de centimes.

Poursuivant les investigations, les enquêteurs ont réussi à arrêter un autre membre du réseau, toujours à Alger, et à saisir 107 millions de centimes et un téléphone mobile. Avant de conclure, la Sûreté d’Alger a indiqué que du fait de l’extension et de la dangerosité dudit réseau de trafic, il s’agissait de trafiquants experts en la matière.

A noter que ces derniers préparaient l’arrivée d’une grande quantité de drogue à Alger, destinée à la consommation durant le mois sacré du ramadhan, la demande en cannabis connaissant en cette période une très forte hausse. Fort heureusement, ce réseau international a été démantelé avant que des jeunes égarés ne consomment ce poison.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email