-- -- -- / -- -- --
Nationale

La petite Nihal Si Mohand inhumée à Oran

La petite Nihal Si Mohand inhumée à Oran

L’enquête pour déterminer les circonstances de la disparition tragique de la petite Nihal se poursuit et aucune piste n’est privilégiée pour le moment. Des sources de la gendarmerie ont juste confirmé que le corps de la petite fille a été déchiqueté par des bêtes sauvages.

Nihal Si Mohand a été inhumée au cimetière d’Aïn El Beïda à Oran, en présence d’une foule nombreuse. Le convoi funèbre s’est ébranlé, en milieu de matinée, du domicile parental situé au quartier populaire Emir Khaled (ex-Eckmühl), en direction du cimetière, à la sortie ouest d’Oran.

Le cercueil, recouvert de l’emblème national, était porté par des agents de la Protection civile avant d’être mis en terre en présence de plusieurs milliers de personnes, de centaines de policiers, du chef de sûreté d’Oran, alors que le père, Mokrane, paraissait anéanti par la douleur. L’émotion était visible sur les visages.

Beaucoup ravalaient leurs larmes. La dépouille mortelle de la petite Nihal a été déposée, samedi dans la soirée à son domicile, à Oran, pour une veillée funèbre avant l’inhumation. Le corps de la petite avait été remis par les autorités compétentes dans l’après-midi de samedi aux parents qui se trouvaient à Tizi Ouzou, lieu de la tragédie qui a endeuillé toute une famille et semé l’émoi chez les proches, voisins et autres citoyens.

Pour rappel, la petite Nihal avait disparu le 21 juillet dernier alors qu’elle se trouvait devant le domicile familial au village Aït Abdelouahab, dans la commune d’Aït Toudert relevant de la daïra des Ouacifs.

Les analyses effectuées sur les différents indices et ossements, découverts près des lieux du drame par les experts de l’Institut national de criminalistique et de criminologie de Bouchaoui, avaient confirmé, jeudi dernier, le décès de la fillette de quatre ans.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email