-- -- -- / -- -- --
Nationale

La perle rare des entreprises

La perle rare des entreprises

L’Algérie souffre d’un manque de compétences notamment dans le domaine managérial. Ce déficit ne laisse pas le choix à certaines entreprises nationales qui se voient dans l’obligation de recourir aux compétences étrangères, selon Amine Oussedik, directeur au département des ressources humaines au môle automotive Cevital.

« Nous avons vraiment du mal à trouver des personnes compétentes pour occuper des postes stratégiques comme celui de directeur général par exemple », a-t-il révélé hier à Alger à l’occasion d’une conférence de presse sur la troisième édition du Forum ITN Emploi, dédié à la facilitation du retour des compétences nationales de l’étranger. Il a insisté sur la nécessité de développer les techniques managériales chez les Algériens « car, il faut l’admettre, les gens ne savent pas gérer l’entreprise ».

Pour sa part, la cofondatrice du cabinet ITN, Amina Kara, a souligné le rôle déterminant des compétences algériennes établies à l’étranger dans le transfert du savoir-faire. Dans son intervention elle a souligné le fait que la fuite des cerveaux ne devrait plus être perçue comme une fatalité ou un phénomène exclusivement négatif.

« Actuellement, il faut raisonner en termes de mobilité et circulation des compétences au niveau international », a-t-elle dit en arguant que « bon nombre » de ces compétences établies à l’étranger souhaiteraient retourner en Algérie pour contribuer à la croissance de leur pays.

« La diaspora algérienne représente une force inestimable pour notre pays et les conditions sont favorables au retour de ceux qui le souhaitent », a-t-elle affirmé en citant les données du CNES (Conseil national économique et social) qui avait annoncé 100 chercheurs rapatriés et placés définitivement à travers le pays.

Concernant le rôle de son cabinet dans le rapatriement des compétences algériennes établies à l’étranger, Mme Kara a expliqué que le cabinet conseil en recrutement et formation à l’international ITN est spécialisé dans les profils d’Algériens établis à l’étranger.

« C’est aujourd’hui une réelle passerelle entre les entreprises établies en Algérie et les candidats vivant à l’étranger qui souhaitent décrocher un emploi dans leur pays, et ce, grâce aux forums organisés pour la troisième fois. Selon les initiateurs de ces forums, les premières éditions ont réuni en 2014 à Paris et à Lyon une vingtaine d’entreprises venues spécialement d’Algérie pour l’occasion.

Presque 1 000 candidats ont rencontré les employeurs qui ont établi des recrutements dans de grandes entreprises nationales et internationales en Algérie.

Le cabinet ITN est par ailleurs partenaire en France d’ECAF, l’Association des Etudiants et Cadres algériens de France, et de la FNAAF, Fédération Nationale des Associations Algériennes de France (qui regroupe plus de 300 associations). Pour cette troisième édition, ITN a organisé en faveur des entreprises une formation à Alger les 25 et 26 mars sur le thème de l’acquisition et de la fidélisation des talents internationaux.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email