-- -- -- / -- -- --
Nationale

La PAF a saisi plus de 3 millions d’euros en 2019

La cellule de communication et presse de la Sûreté nationale (DGSN) a communiqué,ce mercredi, le bilan des activités de la Police des frontières (PAF) dans le domaine de la lutte contre le crime économique, constaté durant les sept premiers mois de l’année en cours. Ainsi, la DGSN indique que plus de 3 millions d’euros destinés à la contrebande ont été confisqués. Selon la cellule de communication et presse, les individus impliqués dans ce genre d’affaire, à savoir le crime économique, ont été tous arrêtés pour violation de la législation et de la réglementation en matière de change et de circulation des capitaux à destination et en provenance de l’étranger. “Dans le cadre des efforts consentis par les services de police dans le domaine de la protection de l’économie nationale, les éléments de la Police des frontières ont réussi à saisir plusieurs grosses sommes d’argent en devises destinées à la contrebande et à arrêter toutes les personnes impliquées”, explique le communiqué.

Les arrestations et les saisies des devises ont été effectuées sur la base d’enquêtes approfondies et d’investigations, relève encore la DGSN. Aussi, l’exploitation technique des moyens modernes, notamment lors des opérations de fouille et de contrôle des passagers, a permis de découvrir et de récupérer plus de trois millions d’euros, des sommes colossales qui étaient sur le point d’être évacuées, hors du territoire national, par les personnes impliquées, constate la DGSN. En tout, détaille le communiqué, 3 millions et 239 000 euros, 107 000 dollars et 24 000 rials saoudiens ont été saisis par les services de la PAF. Ces derniers ont saisi d’autres sommes en monnaie nationale.

Par ailleurs, la coopération entre la PAF et les services des Douanes a permis de récupérer d’autres sommes en devises (plus de 400 000 euros et 185 000 dollars) durant les sept derniers mois. Le communiqué précise que cette coopération permanente entre les deux services a permis, surtout, de mettre fin aux activités frauduleuses de plusieurs réseaux criminels spécialisés dans les fuites de capitaux à destination et en provenance de l’étranger. Enfin la DGSN a rappelé que les services de police fonctionnent sous le contrôle des autorités judiciaires compétentes, une fois que les dossiers judiciaires concernant les auteurs d’infractions ont été complétés et qu’ils doivent être présentés devant le procureur de compétence territoriale.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email