-- -- -- / -- -- --
Nationale

La nouvelle loi des finances 2016 inquiète l’APOCE

La nouvelle loi des finances 2016 inquiète l’APOCE

L’Association pour la protection du consommateur (APOCE) a exprimé ses craintes quant à la nouvelle loi des Finances 2016, adoptée récemment, et qui prévoit de nouvelles taxes pour faire face à la chute des prix du pétrole.

Les premières « fuites » concernant le projet de loi des Finances 2016, inquiètent l’association pour la protection du consommateur. « La LFC 2016 s’annonce, d’ores et déjà, sous le signe de l’austérité, qui va trouver le gros de son financement dans le portefeuille des citoyens.

On parle déjà de plusieurs taxes qui vont faire saigner les consommateurs algériens », s’est alarmé Mustapha Zebdi, président de l’APOCE, lors d’une conférence de presse organisée, hier, au forum d’El Moudjahid. « Le citoyen qui se trouve déjà épuisé par les différentes dépenses auxquelles il fait face tout au long de l’année, sera surtaxé avec l’adoption de la loi complémentaire », a-t-il souligné.
En effet, l’année 2016 sera une année très difficile pour les ménages algériens. « L’électricité, les carburants, la vignette automobile, et autres produits…

Tout coûtera plus cher en 2016 », a fait savoir le président de l’APOCE. Par ailleurs, ce dernier évoque une autre dépense qui préoccupe, en ce moment, les ménages algériens, il s’agit de l’achat du mouton de l’Aïd-el Adha.

Loin d’être accessibles pour les consommateurs déjà saignés par les dépenses de la rentrée scolaire, le prix du mouton demeure très élevé, a indiqué M. Mustapha Zebdi. « Nous avons enregistré une augmentation qui oscille entre 13 et 20 % par rapport à l’année précédente », a-t-il affirmé. Une augmentation qui « n’a pas de justification » et qui suscite, selon lui, « beaucoup de questions, sachant que le prix de la viande rouge n’a pas été revue à la hausse ». 

1000 requêtes enregistrées par mois

« Pas moins de 1000 requêtes sont reçues chaque mois par l’APOCE », a révélé Mustapha Zebdi. Des requêtes qui ont trait à de différents domaines de consommation. Il s’agit, notamment, du marché de l’automobile, la non-conformité des produits, les services, l’abus de l’administration, les services après-vente, l’environnement et la cherté des produits de consommation. 

L’autre phénomène constaté par l’APOCE, ce sont les agressions contre l’environnement. Zebdi déplore le comportement de beaucoup de personnes qui ne respectent pas l’environnement. Il a regretté que nos villes soient devenues des milieux « sales » et « impropres ».

Pour y remédier, le président de l’APOCE s’est dit pour l’instauration d’une amende afin de sanctionner ce genre de comportement nuisible à la santé. Par ailleurs, et concernant le marché de l’automobile, L’APOCE alerte les autorités leur demandant d’intervenir rapidement pour la régulation du marché du parc d’automobile neuf. Le président de cette association revient sur ce sérieux problème qualifiant quelques concessionnaires de « malhonnêtes » du fait qu’ils osent sans scrupule vendre des véhicules comme étant neufs alors qu’ils ont importants problèmes de pièces.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email