-- -- -- / -- -- --
Nationale

La nécessité de la coordination entre les pays membres soulignée

La nécessité de la coordination entre les pays membres soulignée

Le Forum des pays exportateurs de gaz (FPEG) a souligné la nécessité de la coopération et la coordination entre les pays membres à travers l’échange d’informations relatives à l’industrie gazière.

Selon le communiqué final du sommet du FPEG, qui a pris fin lundi soir à Téhéran (Iran), les chefs d’Etat et de gouvernement présents à cette réunion de haut niveau ont mis en avant les droits souverains et absolus des pays sur leurs réserves de gaz naturel.

La déclaration de Téhéran a réaffirmé la détermination du forum à protéger les intérêts communs des pays membres à travers la coordination des politiques et des stratégies aux plans régional et international.

Le sommet du gaz a appelé également au « renforcement de la coopération, la coordination et l’échange de vues entre les pays membres et tous les acteurs de l’industrie gazière pour parvenir aux objectifs du forum, notamment à travers la création de l’Institut de recherches gazières, dont l’Algérie abritera le siège.

La promotion de la coopération dans le domaine des technologies et du développement des ressources humaines a été recommandée. Les participants ont mis l’accent sur l’importance des contrats à terme pour le financement des grands investissements gaziers ».

La nécessité de promouvoir « le dialogue avec les importateurs de gaz naturel à travers les organisations et instances régionales et internationales de l’énergie sur les questions liées à la demande sur le gaz naturel et le développement des infrastructures ».

L’accent a également été mis sur l’impératif d’« adopter un système de partage des risques entre producteurs et consommateurs dans la mise en œuvre des investissements gaziers » tout en continuant à œuvrer dans le sens de définir un « prix équitable et raisonnable du gaz naturel en tant qu’énergie propre ».

Les participants ont appelé, dans ce contexte, à « consolider les efforts en vue de hisser le taux de consommation du gaz naturel compte tenu de son rôle vital dans le système énergétique mondial ».

Le sommet a contesté les sanctions économiques unilatérales dans le commerce du gaz contre les Etats FPEG. Les travaux du sommet du FPEG, qui se sont poursuivis à huis-clos, ont mis en exergue les avantages du gaz naturel en tant que ressource propre qui contribue au développement durable dans le monde. La demande du président bolivien Evo Morales de tenir le 4e sommet du FPEG en Bolivie a été adoptée par le sommet de Téhéran.

Le troisième sommet du Forum des pays exportateurs de gaz a ouvert ses travaux lundi à Téhéran, en présence du Premier ministre Abdelmalek Sellal, qui se trouve depuis dimanche, dans la capitale iranienne pour représenter le président de la République, Abdelaziz Bouteflika à cette rencontre.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email