-- -- -- / -- -- --
Nationale

La modernisation de la police s’inscrit dans l’Etat de droit

La modernisation de la police s’inscrit dans l’Etat de droit

Le directeur général de la Sûreté nationale, le général major Abdelghani Hamel, a affirmé avant-hier à Oran que les mesures portant modernisation de la police algérienne s’inscrivent dans le cadre du renforcement de l’Etat de droit. 

« Nous œuvrons à moderniser le corps de la police algérienne dans tous les domaines dans le but de renforcer l’Etat de droit », a déclaré à la presse le premier responsable de la DGSN. Il a assuré que le corps de la Sûreté nationale veille au respect des lois et à leur application conformément aux exigences et principes des droits de l’homme. 

Le général major Hamel a ajouté que la DGSN œuvre continuellement à s’adapter avec le système judiciaire national, notamment avec les amendements introduits au Code de procédures pénales. Par ailleurs, le même responsable a souligné « l’importance d’être à l’écoute des préoccupations des citoyens liées à leur sécurité et à celle de leurs biens pour mieux les prendre en charge ».

Il a appelé au renforcement du rôle de la police de proximité et à une ouverture de plus en plus grande sur la société civile. « La prévention et la lutte contre la criminalité ne réussissent qu’avec l’implication de l’ensemble des acteurs de la société, dont le citoyen qui constitue un élément essentiel dans l’action sécuritaire et la prévention » a-t-il indiqué.

Concernant la criminalité et la sécurité routière, le général major Hamel a affirmé que son institution priorise la prévention et la sensibilisation sur l’action répressive, tout en se félicitant des résultats enregistrés sur le terrain. Pour la couverture sécuritaire par la police au niveau national, le DGSN a indiqué que de grands efforts ont été faits pour sa consolidation, relevant qu’elle est actuellement de l’ordre d’un policier pour 450 habitants. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email