-- -- -- / -- -- --
Nationale

La mobilisation se renforce à Béjaïa

La mobilisation se renforce à Béjaïa

Rien ne semble arrêter le mouvement populaire dans sa marche pour le changement et la rupture totale avec le régime politique qui a conduit le pays à la faillite économique et politique. Ni les tentatives d’infiltration, ni les manipulations, ni encore moins les tentatives de dévier ce mouvement des enjeux politiques en cours n’ont réussi à le faire reculer. Au contraire, le mouvement gagne en maturité et en force au fil des semaines. La mobilisation reste intacte dans tout le pays. A Béjaïa, des dizaines de milliers de personnes sont descendues dans la rue pour le sixième vendredi consécutif pour appeler à un Etat de droit démocratique et social et consacrer le changement de régime afin d’instaurer de nouvelles pratiques politiques basées sur le respect de la loi.

Les manifestants se sont rassemblés sur l’esplanade de la maison de la Culture vers 11h30. Peu après 13H30, la place était déjà bondée de monde. Le coup d‘envoi de la marche a été donné dès l’arrivée des fidèles. D’immenses foules constituées de femmes, d’hommes, de jeunes, de personnes âgées, de familles entières se sont ébranlées sur le boulevard de la Liberté, arborant l’emblème national, des pancartes et des banderoles sur lesquelles étaient inscrits des slogans et des revendications invitant le pouvoir et son personnel à partir. Les foules scandaient des slogans très hostiles contre le FLN et le RND. Elles invitaient les partis politiques embusqués et qui chercheraient d’une manière et d’une autre à saborder le mouvement à se tenir loin et à ne pas s’en mêler : « Partis politiques dehors », criait-on au moyen d’un mégaphone et la foule reprenait en chœur le slogan. Une grande détermination était visible chez les manifestants pour aller jusqu’au bout.

Le boulevard de la Liberté était noir de monde sur plusieurs centaines de mètres. Les manifestants brandissaient des banderoles et des pancartes rejetant la proposition d’application de l’article 102 de la Constitution, exigeant par contre l’application de l’article 07 qui stipule que « Le peuple est la source de tout pouvoir. La souveraineté nationale appartient exclusivement au peuple ». La marche a marqué par la solidarité. Des associations et des citoyens ont offert des bouteilles d’eau minérale, des gâteaux, des crêpes, de la galette aux manifestants venus des communes de l’intérieur de la wilaya. Des manifestants dénonçaient certains intervenants sur les médias lourds.

Pour eux, ces derniers, au même titre que le personnel du pouvoir, n’ont rien compris et tentent de camoufler les revendications de la rue. Notons que plusieurs marches ont été organisées dans les grands centres urbains de la wilaya dont Tazmalt, Akbou. Jeudi dernier, des travailleurs de plusieurs entreprises et administration publiques ont organisé des marches dans le centre-ville de Béjaïa. Des marches au cours desquelles il a été repris l’essentiel des slogans du mouvement populaire qui a signé son sixième acte ce vendredi.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email