-- -- -- / -- -- --
Nationale

La mobilisation populaire se poursuit à Constantine

La mobilisation populaire se poursuit  à Constantine

Ils étaient certes moins nombreux que les vendredis passés, mais les Constantinoises et les Constantinois n’ont guère dérogé à la règle désormais établie après leur première sortie le 22 février dernier.
Ils ont manifesté ce vendredi  encore par dizaines de milliers leur refus des solutions « proposées jusque-là par le pouvoir et qui voudrait imposer une sortie constitutionnelle » à la crise qui secoue le pays depuis le départ du président Abdelaziz Bouteflika. Une mobilisation presque semblable à celles des neuf vendredis précédents.
Aux « Bensalah dégage » et « Bedoui dégage », il était aussi clair que le refus de la tenue de l’élection présidentielle le 4 juillet fait l’unanimité, à l’image « Le 4 juillet echaâb meghachech » le 4 juillet, le peuple est en colère. « Notre force est dans notre union, l’Algérie au-dessus de tous »
Hommes et femmes de tout âge, accompagnés pour la plupart de leurs enfants, tous drapés de l’emblème national, ont sillonné les principales artères du centre de Constantine scandant des slogans appelant « l’Armée nationale populaire et non Gaïd Salah à sauver le pays d’une lutte entre clans du pouvoir dont chacun voudrait sauver sa peau ». Ainsi l’on pouvait lire : « Rendez l’Algérie au peuple » ou encore « Système (contrôle+A ) vers corbeille ».
La manifestation a vu, comme c’est aussi devenu une habitude, un important déploiement des forces de police au niveau de tous les points stratégiques, dont ceux menant vers le cabinet du wali ou encore vers le quartier du Coudiat, siège de plusieurs directions et administrations dont celle de la sûreté de wilaya. Le rituel invitant les manifestants à tout nettoyer sur leur passage a aussi été de mise. Des sacs-poubelles ont même été distribués par des bénévoles.

De Constantine, Amine B.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email