-- -- -- / -- -- --
Nationale

La mobilisation populaire ne faiblit pas à Annaba

La mobilisation populaire ne faiblit pas à Annaba

Graves et sincères les slogans scandés ce vendredi par les manifestants d’Annaba, venus en force pour la énième fois sur le Cours de la Révolution, juste après la prière hebdomadaire. Graves ?
Le peuple a continué de parler sans peur, juste pour des lendemains meilleurs, a-t-on constaté sur place.
Ce qu’il faut retenir de la manifestation d’hier ; qui a drainé plusieurs milliers de protestataires contre le système politique en place, c’est la haine à l’encontre du chef d’état-major et vice-ministre de la Défense, qualifié par le peuple en colère de « voleur, lui et ses fils ». « Y en marre du farik et des généraux ! » (On en a marre du général et des généraux !), « Hada ecchhab la yourid hokm aaskari ouel farik ! » (Ce peuple ne veut pas d’un Etat militaire et du général ! », et encore « Hada echaab yourfedh siyasset el tarkiaa « (Ce peuple refuse la politique de la soumission !), et surtout le fameux slogan répété à satiété depuis ces dernières semaines de manifestation populaire contre le système.
Concernant l’organisation d’une éventuelle élection présidentielle tant prônée par le pouvoir en place, la réponse citoyenne demeure la même : « La nouridh intikhabat hata yourihou essarikine ! » (Nous ne voulons pas d’élections jusqu’à la disparition des voleurs ! ». Qui sont les voleurs ? Pour plusieurs manifestants que nous avons côtoyés et interrogés, la réponse est simple : « Tous ces dirigeants qui sont toujours au pouvoir n’ont jamais ignoré les voleurs (…) Ils sont au courant de tout. Eux-même sont des voleurs. Leur message au hirak est simple : « Effaçons tout et recommençons ! Jamais, plus jamais ! Le peuple est en train de se refaire pour une deuxième République ! »

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email