-- -- -- / -- -- --
Nationale

La mise en place d’un dispositif juridique recommandée

La mise en place d’un dispositif juridique recommandée

La sécurité de l’information numérique : risques et mesures de protection est le thème d’un colloque national de trois jours qu’organise depuis mardi la faculté des lettres et des langues de l’Université Mouloud-Mammeri de Tizi Ouzou.

Un sujet d’actualité qui a accompagné le développement technologique dans le monde de l’information et de la communication et l’accès facile aux données rendu possible grâce à Internet.

Les organisateurs du colloque qui ont tenu à faire participer des scientifiques, des chercheurs et des spécialistes des nouvelles technologies, les étudiants, les représentants des entreprises et la société civile, ont expliqué que malgré la portée et les avantages du développement dans ce domaine, beaucoup de problèmes, voire même des fléaux, en sont découlés.

Il s’agit entre autres de la violation des droits d’auteur, le plagia, la disparition des valeurs, en plus de l’absence de l’esprit de recherche et d’investigation individuelle. Des points qui rentrent dans le cadre du crime électronique qui interpelle les esprits, soutiennent encore les responsables du colloque.

Ils ont jugé nécessaire de mener des actions de sensibilisation sur ces dépassements et les enjeux de l’avenir et aboutir à des recommandations à travers des rencontres scientifiques comme celle abritée par l’Université de Tizi-Ouzou depuis deux jours.

Le colloque a été organisé en collaboration avec le laboratoire des pratiques langagières en Algérie, l’ONDA, l’ARPT, le CERIST et l’ATRSH. Son objectif consiste à faire connaître les différents aspects liés à la sécurité de l’information, l’encouragement de la recherche dans ce domaine, proposer des programmes de protection des données contre le piratage et la sensibilisation sur la nécessité de l’application de mesures répressives contre les auteurs des crimes électroniques sous toutes leurs formes.

Au cours des deux premières journées des travaux de la rencontre, des intervenants ont mis le point sur la vulnérabilité du Monde arabe à l’insécurité de l’information considérant « sa position de partenaire faible dans ce domaine et son statut de grand importateur des nouvelles technologies de l’information et de la communication sur le marché mondial ».

Ils ont, par conséquent, recommandé la mise en place d’un dispositif juridique pour réglementer l’utilisation de ces moyens en plus de la sensibilisation et la vulgarisation des utilisateurs des technologies modernes sur leur bon usage.

Il faudra, donc, agir dans l’urgence en vue de minimiser les risques et réduire un tant soit peu les effets néfastes d’une utilisation irrationnelle de ce que le développement humain a rendu aujourd’hui accessible à tout un chacun, soutient-on encore.

Les communicants ont abordé également de l’éthique dans l’utilisation et l’usage des données fournies par les moyens technologiques, notamment l’Internet, à travers une bonne exploitation des données et le respect des droits d’auteurs et bannir, de ce fait, le piratage sous ces différentes formes.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email