-- -- -- / -- -- --
Nationale

La ministre Feraoun : «De nouveaux bureaux de poste pour alléger la charge»

La ministre Feraoun : «De nouveaux bureaux de poste pour alléger la charge»

Le constat est sans appel !… Certaines communes n’ont pas de bureaux de poste. Ainsi, pour ces abonnés parcourant des dizaines de kilomètres pour trouver une poste, à l’approche de l’Aïd, c’est le problème du manque de liquidité et des rushs sur les bureaux de poste ; ajoutez a cela les défaillances techniques. Il faut dire que ce problème est récurrent dans plusieurs communes du pays.

Pour y remédier, la ministre de la Poste et des TIC Iman Houda Feraoun a affirmé lors d’une conférence de presse hier dans les locaux du journal Liberté que le Premier ministre Abdelmalek Sellal « continuera à subventionner Algérie Poste malgré la conjoncture pour remettre à niveau plusieurs bureaux de poste dans les communes lointaine. »

Une initiative qui vise à améliorer le service public.
Par ailleurs, la ministre a souligné la nécessité d’élaborer une « nouvelle stratégie » pour Algérie Poste dans le cadre de l’amélioration du secteur public. « L’élaboration d’une feuille de route pour le secteur de la poste est une nécessité et la ministère de tutelle veille à ce quelle soit disponible dans les meilleurs délais », a-t-elle affirmé.

Evoquant le projet de la banque postale, la ministre a indiqué que la banque postale, relevant d’Algérie Poste, est un projet qui a été « délaissé », à chaque fois, pour des raisons notamment financières et techniques mais, cette fois-ci, « il est pris en charge sérieusement », a-t-elle assuré.

Elle a expliqué que la mise en place de la banque postale nécessitera « un minimum de 18 mois » ainsi qu’une organisation et une formation particulières pour ces agents, qui seront confrontés à des échanges interbancaires nationaux et internationaux.

« Le personnel de la poste pourrait, par exemple, s’exercer sur des services bancaires qui seront délégués comme la CNEP, ce qui permettra une transition rapide », a-t-elle estimé.

Régulièrement évoqué ces dernières années, le projet de banque postale vise à exploiter le vaste réseau des bureaux de poste du pays estimé à près de 4.000 en 2014.

En ce qui concerne le volet d’Algérie Télécom, la ministre de la Poste a affirmé qu’Algérie Télécom compte déployer le réseau sur tout le territoire national, ainsi les personnes surtout qui vivent au Sud pourront. En bénéficier, en effet, la ministre a appelé les opérateurs à engager « des actions citoyennes » pour améliorer et densifier la couverture de leurs réseaux mobiles dans les localités enclavées et sur les axes routiers, notamment dans le Sud.

Mme Feraoun a estimé que les opérateurs « doivent faire un effort » pour la couverture du réseau mobile et desservir l’ensemble de la population dans les contrées enclavées avant de penser à une stratégie commerciale agressive.

S’exprimant sur la possibilité d’introduction d’un quatrième opérateur de la téléphonie mobile en Algérie elle a déclaré qu’elle n’est techniquement pas avantageuse et n’est absolument pas profitable pour le consommateur.

« La multiplication du nombre d’opérateurs de la téléphonie mobile en Algérie est techniquement non avantageuse et n’est pas du tout profitable pour le consommateur », a déclaré la ministre lors d’un point de presse en marge d’une visite de travail aux sièges des opérateurs de la téléphonie mobile Ooredoo et Djezzy.

Elle a cité dans ce sens l’expérience en la matière des autres pays qui ont réduit le nombre de leurs opérateurs pour des raisons non seulement commerciales, mais aussi techniques, ajoutant que le volet technique « est extrêmement compliqué ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email