Voronkov: La menace de Daech n'a pas disparu – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Monde

Voronkov: La menace de Daech n’a pas disparu

Voronkov: La menace de Daech n’a pas disparu

Le groupe terroriste autoproclamé « Organisation de l’Etat islamique » (EI/Daech) continue d’exploiter les fragilités locales et les tensions intercommunautaires au Moyen-Orient et en Afrique, et représente toujours une menace globale, ont prévenu ce jeudi deux hauts responsables onusiens devant le Conseil de sécurité. 

Le Secrétaire général adjoint à la lutte contre le terrorisme, Vladimir Voronkov, et le chef par intérim de la Direction exécutive du Comité de la lutte contre le terrorisme (CTED), Weixiong Chen, ont présenté aux membres du Conseil le rapport du Secrétaire général sur la menace posée par Daech à la paix et à la sécurité internationale. 

« Le rapport affirme que, malgré l’élimination de dirigeants et les dépenses qui diminuent ses réserves de liquidités, la menace posée par Daech pour la paix et la sécurité internationales reste élevée et a augmenté dans et autour des zones de conflit où le groupe et ses affiliés sont actifs », a noté M. Voronkov, ajoutant que « l’expansion de Daech et de ses affiliés est particulièrement préoccupante en Afrique centrale et australe, ainsi qu’au Sahel ». 

« La menace que Daech et ses affiliés représentent à l’échelle mondiale n’a pas diminué. Il s’agit d’une menace complexe, évolutive et persistante », a rétorqué M. Weixiong Chen. « Premièrement, Daech continue d’exploiter les fragilités locales et les tensions intercommunautaires », a-t-il noté. « Deuxièmement, des années après avoir subi ses pertes, le groupe terroriste a maintenu sa capacité à mener des opérations dans diverses régions et à élargir sa base d’entités affiliées, notamment dans certaines parties d’Afrique de l’Ouest, du Centre et australe ». 

« Nous avons également constaté une utilisation accrue des moyens déployés pour collecter des fonds via les réseaux sociaux et les plateformes de jeux, tandis que les réseaux informels de transfert d’espèces non enregistrés et les services par téléphone portable continuent d’être les principaux moyens de transfert d’argent », a encore observé M. Chen. Il a souligné que « l’accès de Daech aux technologies de l’information et de la communication lui permet de diversifier ses tactiques ». 

D’un autre côté, M. Chen a rappelé que la Direction exécutive du Comité de la lutte contre le terrorisme (CTED) aide les Etats membres à comprendre l’évolution de la menace. Elle travaille aussi étroitement avec le Bureau des Nations Unies de la lutte contre le terrorisme (UNOCT) et d’autres partenaires pour soutenir les activités de renforcement des capacités, comme, par exemple, le soutien aux pays du bassin du lac Tchad pour renforcer la coopération transfrontalière. Le CTED a également intensifié ses efforts pour lutter contre l’utilisation par les terroristes de technologies nouvelles et émergentes.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email