-- -- -- / -- -- --
Nationale

La majorité réclame une session extraordinaire et le P/APW accuse

La majorité réclame  une session extraordinaire  et le P/APW accuse

La guerre des mots reprend de plus belle à l’APW de Béjaïa. Le FFS est sur le point de perdre le contrôle de l’APW à la faveur de la défection d’un autre élu il y a quelques jours. Lequel a rejoint l’opposition composée du FLN, RCD, et le Forum socialiste pour la liberté et la démocratie du député M. Khaled Tazaghart.

Une opposition qui est désormais majoritaire avec 22 élus sur 43 que compte l’APW. Laquelle n’a pas attendu beaucoup pour réclamer la tenue d’une session extraordinaire conformément au code de wilaya, notamment l’article 15 du décret exécutif N° 13/217 du 18 juin 2013, portant règlement intérieur type de l’APW.

La nouvelle majorité exige également la désignation de trois nouveaux vice-présidents, conformément à l’article 62 du code de wilaya et suite au retrait d’approbation aux trois ex vice-présidents de la part de 24 élus sur les 43, l’adoption des nouveaux bureaux des commissions permanentes, conformément aux PV dressés devant un huissier de justice.

Elle exige, par ailleurs, « la création d’une commission d’enquête de l’APW par rapport à la gestion du chapitre 914, conformément aux articles 34,35 et 36 du code de wilaya et une autre concernant l’absence d’un registre des délibérations et parle d’extraits de délibération non conformes à la loi, usage abusif et illégal de procurations etc. Autrement dit, elle a remis en cause la gestion de l’APW par le FFS depuis deux ans. M. Mouloud Debboub, avec qui nous avions discuté récemment a laissé entendre que « la justice pourrait être saisie si le P/APW ne décidait pas à se conformer au code de wilaya et les règles de la démocratie ».

Et réagissant à la demande de la nouvelle majorité, le P/APW qualifie les revendications de la majorité de « tentatives soutenues de déstabilisation et de neutralisation de l’APW ». Dans une déclaration qui nous a été transmise, il soutient que « la revendication d’une commission d’enquête sur la répartition du chapitre 914 participe de cette opération permet d’occulter la nécessité et la pertinence de la commission d’enquête sur le foncier, l’hydraulique, les logements sociaux et ENPI, gaz de ville etc. ».

Pour lui, « l’APW est jusque-là irréprochable », rappelant, les actions entreprises notamment en 2013 ceci par la saisie du « Premier ministre pour l’organisation d’une année du savoir et du dialogue, la réhabilitation des zones touristiques, dotation d’un Fonds de montagne pour la wilaya, la création d’une ville nouvelle sur la côte Ouest, décentralisation et augmentation des montants des PCD aux profits des communes ».

M. Mohamed Bettache qui énumère les projets dont il a fait le cheval de bataille comme la pénétrante autoroutière, le complexe pétrochimique, un stade de football, le CHU, dit que « cette ambition est entravée par une poignée d’élus ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email