-- -- -- / -- -- --
Nationale

La loi sur l’audiovisuel consacrera le pluralisme

La loi sur l’audiovisuel consacrera le pluralisme

La loi organique sur l’information et l’audiovisuel permettra à l’Algérie de franchir d’importantes étapes dans la libération de l’activité audiovisuelle, en permettant à des télévisions et radios privées d’investir dans le paysage de la communication.

Selon le ministre de la Communication, Hamid Grine, cette nouvelle réforme prévoit la mise en place d’un vaste réseau de télédiffusion à travers l’ensemble du territoire national, dont les investissements et les projets sont toujours en cours afin d’adapter les capacités de télédiffusion à cette ouverture au privé.

« Le gouvernement veut mettre rapidement en place des politiques publiques pour accompagner les entreprises audiovisuelles publiques et privées », a-t-il affirmé dans une déclaration au bureau londonien Oxford Business Group (OBG).

Il a ajouté que les pouvoirs publics apporteront « aides et soutiens financiers, notamment au niveau de la production des contenus, pour booster l’industrie de l’audiovisuel en Algérie tout en veillant à la formation des ressources humaines. « Le nouvel arsenal législatif et règlementaire ainsi que l’instance de régulation de l’audiovisuel auront donc vocation à garantir le respect des impératifs de service public, de la communication, de la promotion de la culture nationale ainsi que du pluralisme de l’information », a souligné le ministre.

Pour M. Grine, « l’enjeu » de la loi sur l’audiovisuel est d’ériger les télévisions de service public en référence en termes d’audience et de qualité des programmes culturels, ainsi que de pluralisme de l’information. Outre la libéralisation de l’activité audiovisuelle et son ouverture à l’investissement privé, le ministre a affirmé que les grands axes stratégiques et politiques des réformes entamées par son département pour les mois à venir concernent également la loi sur la publicité et l’impact de la 3G sur la nouvelle consommation des médias.

L’une des avancées, la plus importante en Algérie, est l’imminente introduction de la télévision numérique terrestre (TNT), qui permettra le transport de bouquets de programmes télévisuels « pour parvenir rapidement à un paysage audiovisuel diversifié ».
Par ailleurs, la nouvelle loi sur la publicité dans les médias « ambitionne d’organiser les activités publicitaires, de protéger le consommateur et le public et de fixer les conditions nécessaires à l’exercice de la communication publicitaire à travers tous les types de supports ».

L’équipe récemment installée au ministère de la Communication « entend combler le vide juridique en la matière, en élaborant un projet de loi sur la publicité prévoyant les mécanismes nécessaires et adéquats pour promouvoir une éthique et une déontologie dans le marché de la publicité ». Concernant l’arrivée de la 3G en Algérie, l’objectif des pouvoirs publics est de « stimuler et inciter l’investissement dans la production locale de contenus en ciblant la création de PME et start-up par les jeunes diplômés qui sont encouragés, soutenus et accompagnés dans ce processus », a expliqué à Oxford Business Group M. Grine.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email