-- -- -- / -- -- --
Sports

La Ligue nationale punit le MOB, le MCA, le MCO, le CRB

La Ligue nationale punit le MOB, le MCA, le MCO,  le CRB

Face au retour de la bête immonde dans nos stades notamment, après ce qui vient de se passer au stade de l’Unité africaine de Béjaïa et au stade du 5-Juillet, la commission de discipline de la Ligue nationale de football a sévèrement sévi contre les fautifs afin mettre un holà à la mascarade, pour ne pas dire au massacre, qui ternit de plus en plus l’image de notre football.

Ainsi, la commission de discipline de la Ligue nationale, présidée par Hadjadj dans sa dernière réunion de lundi, n’y est pas allé de main morte cette fois avec notamment le club Béjaoui des Crabes, le MOB .

Ce dernier, déjà miné par une crise interne et en total déclin après une série de résultats en dents de scie, a été lourdement sanctionné. Le club a en effet écopé de quatre matchs à huis clos, dont deux premiers à l’extérieur.

Outre cette sanction, le club phare de Yemma Gouraya devra s’acquitter d’une amende de 200 000 DA, toujours selon le communiqué de la Ligue nationale professionnelle. 

Pour rappel, cette punition fait suite aux « incidents graves » survenus « pendant et après la rencontre » MO Béjaïa MC Oran, disputée vendredi dernier au stade de l’Unité maghrébine de Béjaïa dans le cadre de la 12e journée du championnat. 

Le match nul qui a sanctionné les débats entre l’équipe locale et les Hamraoua du MCO a poussé les fans du club local à agresser sur les fans du club visiteur.

Ces derniers, acculés de partout et se sentant en danger, ont trouvé refuge sur le terrain, obligeant l’arbitre de la rencontre à arrêter la partie pour un temps record de plus de 21 minutes. Le MCO a pour sa part écopé d’un seul match de suspension. L’autre club, pénalisé lors de la réunion de la commission de discipline de la Ligue nationale professionnelle, est le MC Alger.

Le Doyen, qui avait entamé sa nouvelle saison par quatre matchs à huis clos, s’est vu infliger cette fois-ci deux matchs de suspension pour « utilisation de fumigènes et un signal avec dommage physique à supporter blessé » survenu lors du derby algérois face au CR Belouizdad (0-1).

Son adversaire du jour, le Chabab de Belouizdad, s’est quant à lui, vu infliger un match à huis clos pour « utilisation et jet de fumigènes ». Sur le plan personnel, la commission de discipline de la LFP a suspendu le défenseur sétifien de l’Entente, Abdelkader Bedrane, pour trois matchs ferme après son « geste antisportif envers des officiels plus contestation de décision ».

La LFP a précisé que le dossier du match JS Saoura – ES Sétif (2-1) reste ouvert pour complément d’informations suite à un incident survenu après la rencontre. On croit savoir que la Ligue professionnelle a été destinatrice d’un rapport accablant de la part du président de l’ESS, Hacène Hammar, contre le club de la Saoura, où son équipe aurait vécu l’enfer. 

Dans une intervention téléphonique sur une chaîne de télévision privée algérienne, il dit que la Ligue va sérieusement monter au créneau pour prendre dorénavant des sanctions plus sévères pour mettre fin à la violence, et ce quitte à arrêter carrément la compétition.

 Enfin, la Ligue de football professionnel (LFP) a dévoilé hier le programme de la 13e journée du championnat de Ligue 1 Mobilis, dont les rencontres se dérouleront les 1er, 2 et 3 décembre prochain.

Cette journée sera inaugurée par deux matchs prévus le jeudi 1er décembre : USM Bel -Abbès – USM Alger et JS Kabylie – Olympique Médéa. Elle se poursuivra vendredi avec le déroulement de trois rencontres, alors que les derniers matchs se joueront samedi.

Deux rendez-vous se dérouleront à huis clos suite aux dernières sanctions infligées par la LFP : MC Alger – RC Relizane et MC Oran – JS Saoura. Le championnat va observer ce week-end un arrêt pour laisser place aux matchs des 32es de finale de la coupe d’Algérie.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email