La ligne ferroviaire Tindouf-Béchar lancée en 2023 – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

La ligne ferroviaire Tindouf-Béchar lancée en 2023

La ligne ferroviaire Tindouf-Béchar lancée en 2023

Les travaux d’exploitation de la mine de fer de Ghar Djebilet, l’une des plus grandes mines de fer au monde, ont été lancés. Pour accompagner ce projet, une ligne ferroviaire reliant la mine de Ghar Djebilet, dans la wilaya de Tindouf, et Béchar devrait être lancée au cours du premier trimestre 2023.

C’est ce qu’a affirmé le ministre de l’Energie et des Mines, Mohamed Arkab, lequel a précisé que « le cahier des charges de ce projet est en phase d’étude par un comité technique intersectoriel ». Ce dernier est composé de plusieurs départements, à savoir le ministère de l’Energie et des Mines, le ministère des Transports ainsi que celui des travaux publics.

Pour rappel, lors du Conseil des ministres du 8 mai dernier, le président de la République a approuvé le lancement de la première phase du projet d’exploitation de la mine de fer de Ghar Djebilet, ordonné de moderniser le réseau de transport routier, conformément à des normes spécifiques, et d’accélérer le lancement de la réalisation de la ligne ferroviaire reliant les wilayas de Tindouf et Béchar.

Ainsi, cette voie ferrée, longue de 1 000 km, facilitera le transport du minerai de fer de Ghar Djebilet (Tindouf) vers Béchar. Pour l’instant, le minerai de fer sera acheminé par voie terrestre vers Béchar, où il sera transformé et valorisé par des opérateurs nationaux désirant investir dans ce domaine, et ce en attendant la réalisation de la voie ferrée Ghar Djebilet-Béchar, a expliqué le ministre, précisant que la première phase (2022-2025) de l’exploitation de ce gisement connaîtra une production de 2 à 3 millions tonnes/an. Après la réalisation de la voie ferrée, la seconde phase commencera, ce qui permettra d’optimiser l’exploitation de la mine, et ce en produisant de 40 à 50 millions tonnes/an, a précisé le ministre.

M. Arkab est par ailleurs revenu sur l’importance de ce projet, soulignant la nécessité d’une coordination sectorielle pour la réussite de celui-ci. « Le projet en question concerne les différents secteurs, notamment les transports, les travaux publics, l’énergie, les ressources en eau, les finances, l’environnement et l’urbanisme », a-t-il mis en avant, insistant sur « la conjugaison des efforts de tous les secteurs pour la réussite de ce mégaprojet profitable au pays sur le plan socio-économique ainsi qu’à la wilaya de Tindouf et à la région du Sud-Ouest algérien ».

Il convient de signaler que le secteur minier constitue un secteur sur lequel on mise pour contribuer à la relance économique et aussi pour doter les industries manufacturières en matières premières nécessaires.

Le président de la République avait, dans ce sens, donné instruction pour accélérer le parachèvement des procédures pour le lancement effectif des différents projets structurants dans l’exploitation minière, notamment le projet de Ghar Djebilet et celui de Bled El-Hadba (gisement de phosphate) à Tébessa, en sus d’autres mines et carrières. Après la mine de fer de Ghar Djebilet, d’autres projets miniers devront être lancés, à même de contribuer à la diversification de l’économie nationale.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email