La légende de la boxe algérienne, Loucif Hamani, n’est plus – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Sports

La légende de la boxe algérienne, Loucif Hamani, n’est plus

La légende de la boxe algérienne, Loucif Hamani, n’est plus

La légende de la boxe algérienne, Loucif Hamani, n’est plus. Ce boxeur, ayant évolué dans la catégorie des super welters, est décédé, des suites d’une longue maladie.

Le décès est survenu mardi en début de soirée à l’hôpital de la banlieue parisienne, Vitry-Sur-Seine où il suivait des séances de rééducation. Le rapatriement de sa dépouille en Algérie est prévu, indique une source digne de foi, la semaine prochaine. L’enterrement de Loucif Hamani aura lieu au cimetière de son village natal, Igoufaf, dans la commune d’Aït-Yahia, daïra de Aïn El Hammam (Tizi-Ouzou). Le défunt, qui a marqué plusieurs générations par sa grande et superbe aventure dans le noble art, est né 15 mai 1950 au village d’Igoufaf, dans la commune rurale d’Aït-Yahia.

Né en 1950 à Igoufaf, dans la commune d’Ait Yahia, au Sud-est de Tizi-Ouzou, le jeune Hamani a immigré tôt en France avec sa famille qui a suivi son père, ouvrier d’usine en région parisienne, et après une prime scolarité, commença sa carrière de boxeur.

Dès ses début, il s’est avéré très redoutable sur le ring et commença a enregistré des succès. En 1976, à 26 ans, il fut consacré champion d’Afrique des poids super welters ABU contre l’ivoirien Sea Robinson et réussit à conserver son titre l’année suivante face à Simon Bereck Rifoey.

Trois années plus tard, en 1980, il perd son combat contre l’américain Marvin Hagler pour le titre de champion du monde en perdant par un KO au second round, disputé dans des conditions défavorables, changements des arbitres et du lieu de la rencontre à la dernière minute.

Lire aussi : Hagler le boxeur qui a mis Hamani KO est mort

Plus tard, il déclara, à propos de ce combat qu’il avait reçu des menaces et que les changements opérés étaient voulus pour le déstabiliser, car, « on ne voulait pas qu’un algérien gagne ce titre ».

En 1985, Hamani mit fin à sa carrière professionnelle, après 27 combats dont 24 gagnés et 03 perdus et un palmarès de 07 fois champion d’Algérie, champion maghrébin, médaillé d’or aux jeux africains et aux jeux méditerranéens et deux fois champion d’Afrique, et continua à représenter l’Algérie en tant que diplomate à Paris, Tunis et N’Djamena, entres autres.

Le président de la République,  Abdelmadjid Tebboune a adressé, ce mercredi, un message de condoléances à la famille du boxeur algérien Loucif Hamani, décédé mardi à l’âge de 71 ans des suites d’une longue maladie.

« Avec la disparition de l’ancien boxeur Loucif Hamani, la boxe algérienne perd un de ses piliers qui ont fait la gloire de ce sport tant aimé. Je présente mes condoléances à la famille du défunt ainsi qu’à tous ses fans, priant Dieu Tout Puissant de lui accorder Sa sainte miséricorde. A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons »,  a écrit le Président Tebboune dans un message de condoléances sur son compte twitter.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email