-- -- -- / -- -- --
Op-Ed

La leçon de Tiguentourine

Elles n’étaient pas nombreuses les rédactions de journaux algériens à applaudir l’assaut des forces spéciales de l’ANP qui ont neutralisé la bande de terroristes ayant pris en otages les travailleurs du site gazier de Tiguentourine.

Conditionnées par les premiers commentaires désobligeants des habituels fossoyeurs de l’Algérie outre-Atlantique, beaucoup de plumes, tétanisées, ont attendu le quitus d’officiels étrangers pour se féliciter de l’assaut réussi des commandos qui ont réussi à libérer sept cents personnes.

Il est vrai que 37 personnes ont trouvé la mort et qu’il s’est trouvé des voix pour critiquer la « méthode russe » qu’on jugea trop coûteuse en vies, alors que la détermination des preneurs d’otages aurait pu élever le bilan macabre à des proportions encore plus dramatiques.

Mais, en pareilles circonstances, les braves hommes qui prennent des décisions et ceux qui les exécutent, au péril de leur vie, ne tiennent heureusement pas compte des tergiversations de salons ou de salles confortables de canards assimilés, pour agir.

En leur âme et conscience et avec la conviction que les autres comprendront par la suite qu’il n’y a pas d’autres langage que celui de l’intransigeance contre ceux qui s’en prennent à l’intégrité physique des personnes tout en visant l’Algérie par leurs plans subversifs.

Le Jeune Indépendant, comme à l’accoutumée, n’a pas craint les commentaires moralisateurs d’une certaine intelligentsia en embuscade et prête à dénigrer le travail des services de sécurité dans l’esprit du « qui tue qui ».

En cœur avec des millions d’Algériens fiers de voir leurs troupes d’élite dénouer une situation de crise extrême en envoyant un message fort à l’internationale terroriste et aux officines qui la manipulent : L’Algérie sait défendre son territoire contre toutes sortes d’agressions audacieuses avec le soutien indéfectible de son peuple. Gare aux aventuriers qui voudraient s’y frotter !

On raconte même dans des milieux initiés que le cas Tiguentourine fait l’objet d’un cours dispensé aux membres des forces spéciales d’une superpuissance militaire. De quoi flatter notre orgueil et nous soigner des algéro-sceptiques qui doutent de leur patrie quand il faut resserrer les rangs contre l’adversité.

En ce sens, l’attaque de Tiguentourine a servi notre pays.
Puisse Dieu accueillir en Son vaste paradis les victimes de cette tragique épreuve.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email