-- -- -- / -- -- --
Culture

La langue et la culture amazighes facteur d’unité et de cohésion

La langue et la culture amazighes facteur d’unité et de cohésion

Après deux jours de travaux, les journées d’études organisées par le Haut commissariat à l’amazighité sont clôturées à Djanet par la lecture des recommandations. Cette lecture a eu lieu en présence du mouvement associatif de la wilaya d’Illizi avec en particulier la participation du directeur de la culture de cette wilaya, ainsi que du chef de daïra de Djanet, Mr Abdelkrim Ben Kouider.

Cette séance de travail a été marquée par la signature de deux conventions, la première a été signée par la directrice de la maison de la culture de la wilaya de Bejaia et la seconde par le directeur de la culture de la wilaya d’Illizi. C’était l’occasion pour les deux intervenants d’affirmer les liens de partenariat entre le HCA et leur institution respective.

Parmi les cinq recommandations qu’il faudrait souligner, un fait remarquable s’applique à l’enseignement de la langue et de la culture amazighes à Djanet.

Cette volonté de se réapproprier la langue amazighe, a été clairement démontrée au cours d’une séance pilote illustrant un cours donné à des collégiens de Djanet. Ces élèves ont manifesté un profond intérêt à l’étude de cette langue, frustrés de ne pas l’avoir en permanence dans leur programme d’enseignement, eux qui sont foncièrement attachés à leur identité. Aussi, devant cet engouement, a-t-il été décidé dans les recommandations, en accord avec les autorités concernées, l’introduction de l’enseignement de la langue et de la culture amazighes dès la prochaine rentrée scolaire.

L’organisation de cette rencontre scientifique a été ainsi un élément d’apaisement de ces populations touarègues fortement attachées à leur culture ancestrale. D’ailleurs, la deuxième recommandation va plus loin, en portant sur l’ouverture d’un département à l’université d’Illizi spécialisé dans la formation d’enseignants de tamazight. Quant à la troisième recommandation, elle souligne la nécessité d’introduire tamazight dans l’espace public.

L’écriture tifinagh a été particulièrement revalorisée dans les deux dernières recommandations et cela en tenant compte de son immense place dans les éléments clés de notre patrimoine national. Ce colloque a été un facteur d’unité et de cohésion, comme l’a si justement fait souligner M. Si El Hachemi Assad, secrétaire général du HCA.

La preuve de cette constatation, c’est l’adhésion massive du mouvement associatif de l’immense territoire, qu’est la wilaya d’Illizi. Cette constatation se confirme aussi par la disponibilité entière des autorités de la wilaya d’Illizi, wali, chef de daïra, élus, ne ménageant ni leur énergie, ni leur temps pour la réussite de cet événement qualifié d’historique.

Face à cet élan marqué par l’engagement et l’enthousiasme ! le HCA va intensifier son plan de charge pour lancer plusieurs activités en faveur du rayonnement de la langue et de la culture amazighes dans ce cœur même de l’amazighité. Déjà, un colloque international portant sur le tifinagh et son aménagement est prévu à Djanet.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email