-- -- -- / -- -- --
Culture

La langue arabe et la langue amazighe côte à côte

La langue arabe et la langue amazighe côte à côte

Hier s’est ouverte, à la Bibliothèque nationale, la session de formation du Haut-Commissariat à l’amazighité au profit des professionnels des médias. Cette ouverture s’est effectuée en présence du représentant du Premier ministre, du ministre de la Communication, Hamid Grine et du secrétaire général du Haut-Commissariat à l’amazighité, Si El-Hachemi Assad.

La matinée, en séance plénière, a vu plusieurs interventions, dont celle de l’universitaire Abdelmadjid Bali, portant sur la méthodologie de cette session de formation, et celles de deux invités venus d’Espagne, Mme Lola Fernandez, directrice de la communication auprès de la fondation Euro-arabe d’Espagne, et Francisco Terron Ibanez, journaliste à la Société publique de radio et télévision d’Andalousie.

Les cinq ateliers programmés pour cette session de formation ont commencé dès l’après-midi d’hier avec pour thème la mise en chantier d’un lexique amazigh dans des matières aussi diverses que le sport, la culture, la politique, les jeux, la météo, l’environnement ainsi que les autres sujets concernant la communication et l’information. Pour cette rencontre avec la formation, le secrétaire général du Haut-

Commissariat, Si El-Hachemi Assad, a imposé une discipline rigoureuse aux participants, en instaurant une présence assidue et un allongement des séances de travail en soirée allant jusqu’à minuit. Nombreux sont les journalistes venus des quatre coins d’Algérie, notamment des vingt-six stations de radio régionales qui émettent aussi en langue amazighe. La finalité de cette rencontre débouche sur l’élaboration d’un lexique amazigh obtenant un large consensus, et qui est un outil de travail pour les activités d’information au quotidien.

Parallèlement, cette session de formation comporte la conception d’un autre outil de travail, une anthologie littéraire amazighe à l’usage des auteurs dans le domaine de la création des lettres et des arts. Dans son intervention, le représentant du Premier ministre a mis l’accent sur les efforts consentis par le gouvernement pour le soutien et le redéploiement de la langue amazighe sur le territoire national.

Quant au ministre de la Communication, Hamid Grine, il a donné en fin de matinée une conférence de presse spéciale pour mettre l’accent sur le partenariat stratégique qui lie son département ministériel au Haut-Commissariat à l’amazighité. Il a déclaré à ce propos : « Notre partenariat avec le HCA est important, valorisant, stratégique et résultant de la mise, côte à côte, de la langue arabe et de la langue amazighe ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email