-- -- -- / -- -- --
Nationale

La LADDH dissoute sur décision de la justice

La LADDH dissoute sur décision de la justice

La ligue algérienne de défense des droits de l’homme (LADDH) a été dissoute sur décision de la chambre administrative de la cour d’Alger, a fait savoir, ce vendredi, la ligue dans un communiqué diffusé sur sa page Facebook.

La ligue indique qu’un “jugement portant dissolution de la LADDH daté du 28 septembre 2022 est entrain de circuler sur les réseaux sociaux” soulignant qu’elle “découvre au même titre que l’opinion publique, qu’un procès intenté à son encontre a eu lieu au tribunal administratif d’Alger le 29 juin 2022 suite à une plainte du ministère de l’intérieur” exigeant sa dissolution.

La Ligue a publié le jugement rendue à son encontre précisant qu’elle n’a été, ni saisie, ni informée, ni de la plainte , ni du procès, ni même du jugement qui ne lui a pas été notifiée”.

Selon le jugement, rendu en première instance, il est reproché à la ligue d’organiser des activités sous diverses directions, en violation de la loi sur les associations, d’avoir participé à des séminaires à l’étranger en étant dans l’illégalité, d’avoir tenté d’encadrer le mouvement du hirak en publiant des communiqués sur les détenus d’opinion et d’avoir fait pression sur des dirigeants d’entreprises comme ce fus le cas à M’sila.

Pendant le Hirak,la LADDH rejoint les Forces du pacte de l’Alternative démocratique, un rassemblement de partis politiques, associations et membres de la société prônant une transition démocratique.

La ligue est aussi accusée “d’avoir eu des activités hostile au pays sous l’instigation du lobby maroco-sioniste ainsi que des députés de la gauche française au sein du parlement européen”, lit-on dans le jugement rendue par la cour.

La ligue a été fondée en 1985 par notamment le défunt Ali Yahia Abdenour (Moudjahid et ancien ministre), le Moudjahid, Hocine Zahouane (ancien moudjahid) et l’homme politique, Saïd Sadi, qui créera ensuite le rassemblement pour la culture et la démocratie RCD.

A partir de 2007, la ligue subi des frondes qui la font scinder en deux “ailes”, l’une présidée par Hocine Zehouane et l’autre par l’avocat Mustapha Bouchachi. Une troisième aile est ensuite revendiquée par Salah Dabouz.


Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email