-- -- -- / -- -- --
Sports

La Kabylie retient son souffle

La Kabylie retient son souffle

Suite et fin, ce soir, de la huitième journée du championnat national de Ligue 1Mobilis, scindée en trois étapes.

Cet après-midi, trois matchs sont au programme et les regards seront incontestablement tournés vers la ville des Genêts (Tizi Ouzou), théâtre d’une chaude explication entre les deux équipes phares de la Kabylie, la JS Kabylie et le MO Béjaïa. Un derby kabylo- kabyle qui sent la poudre et qui ne manquera pas de piment. 

Une question de nif et de suprématie territoriale qui vaut le déplacement tant les deux équipes ont deux vieux comptes à régler et veulent surtout se remettre dans le bon wagon pour rester au contact des cylindrées de tête.

Les Canaris du Djurdjura, qui ont beaucoup plus soufflé le froid que le chaud sur leur pelouse et restent à la recherche de leur premier succès at home, comptent bien mettre fin à la guigne qui les suit dans leur jardin. La tête de Mouassa, cette fois est sérieusement menacée, et seule une victoire lui évitera le pire.

Les camarades de Rial savent qu’ils n’ont pas le droit à l’erreur et il leur faudra pour cela se surpasser sur leur pelouse du stade du 1er Novembre qu’on annonce archicomble. En face, il y aura une équipe des Crabes toutes pinces dehors pour confirmer sa dernière victoire sur le CR Belouizdad qui lui a permis de renouer enfin avec la victoire en championnat.

Ce sera l’occasion aussi de se rassurer avant ce big défi qui les attend pour la finale aller de la Ligue des champions contre le Tout Puissant Mazembé du Congo. Le match qu’il faut pour le coach Sandjak, qui n’a plus le temps de se faire une idée sur le onze de guerriers qu’il alignera ce jour-là.

Les Canaris partent avec l’avantage du terrain et du public et peut-être un avantage psychologique sur les jeunes Béjaouis, la tête déjà en finale avec toutefois la crainte d’aller au contact pour éviter les blessures. Pour peu que les débats restent dans un contexte purement sportif. Que le meilleur gagne. 

On suivra également avec intérêt la première sortie des Harrachis de l’USMH dans leur fief. Esseffra, dans une situation très critique au bas du tableau, aura fort à faire pour espérer cet après-midi se refaire une santé et chasser le doute en attendant des jours
meilleurs.

Les poulains du coach Boualem Charef savent ce qui les attend avec la réception de cette coriace équipe de Tadjenanent, très difficile à manier hors de ses bases. Le Diffâa, qui reste sur un
résultat négatif à domicile, compte bien se remettre sur pied pour reprendre sa marche en avant et rassurer son merveilleux public.

a troisième rencontre au programme aura pour théâtre le stade du 24-Février à Sidi Bel Abbès où El-Kheddra locale se fera une cœur de joie de s’offrir le scalpe des Sudistes de la JS Saoura et de faire en sorte de se mettre un peu plus à l’abri en attendant des jours meilleurs.

Les Saouris, qui filent du mauvais coton et ne reflètent nullement leur statut de vice-champion d’Algérie sortant, vont-ils l’entendre de cette oreille ? Enfin, rappelons qu’un match avancé jeudi, le derby de la capitale qui a perdu de son charme (huis clos et à Blida), a vu le Doyen infliger sa première défaite de la saison au leader, l’USM Alger (2-1).

Les Mouloudéens, sous pression après leur défaite à Sétif, donc dos au mur, ont fait le match qu’il faut pour renouer avec la victoire et rassurer leur peuple. Trois précieux points dans l’escarcelle de Menad et sa bande grâce à un doublé de Zerdab (36e et 77 sp).

Les Usmsistes, dans un jour sans, ont réagi tardivement par Gizlan à la 89e minute. Dans l’autre match avancé joué également jeudi, l’O Médéa s’est imposée face au NA Hussein Dey (2-1) au stade Imam-Lyès (Médéa).

Aujourd’hui :
Stade Mohammadia : USM El-Harrach-DRB Tadjenanent (16 h)
Stade 24-Février (Sidi Bel Abbès) : USM Bel-Abbès – JS Saoura (17 h)
Stade 1er-Novembre (Tizi Ouzou) : JS Kabylie – MO Béjaia (17 h)

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email