-- -- -- / -- -- --
Sports

La JSK respire, le Nasria rate le podium

La JSK respire, le Nasria rate le podium

La JS Kabylie s’est provisoirement éloignée de la zone de relégation en battant le MC Alger (2-1) lors du classico disputé samedi au stade du 1er Novembre pour le compte de la 23e journée, au moment où le NA Hussein Dey a raté une belle occasion de se hisser sur la 3e marche du podium en concédant sur le fil du rasoir un nul à domicile contre le DRB Tadjenanet (2-2).

Menés sur leur propre terrain sur un penalty de Abid (24’), les Canaris ont réussi à renverser la vapeur, tout d’abord par Diawara, ayant égalisé sur penalty à la 37e, puis par Mebarki, auteur du but victorieux, d’une superbe reprise de volée, à dix minutes du coup de sifflet final.

Grâce à cette victoire, la JSK se hisse provisoirement à la 10e place, avec 29 points, en attendant le déroulement des quatre derniers matchs de cette 23e journée, décalés au 26 mars courant, en raison de la participation du MOB, du CSC de l’ESS et du MCO à des joutes continentales.

Pour sa part, le Doyen chute à la huitième place du classement, avec désormais trois longueurs de retard sur la 3e marche du podium, dont s’est emparé le DRB Tadjenanet, suite à son bon résultat nul (2-2) chez les NA Hussein Dey. Les Sang et Or ont réussi à ouvrir le score dès la 28e minute, par Hérida, avant de doubler la mise par Gasmi, sur penalty à la 70e minute.

Les poulains du coach Liamine Bougherara n’ont cependant rien lâché dans ce match et leurs efforts ont fini par payer, tout d’abord par une réduction du score, signée El-Mouadin (77’), puis par l’égalisation de Sayoud, dans les ultimes secondes du temps réglementaire.

Un véritable coup dur pour le Nasria, qui aurait pu se hisser sur le podium, en cas de victoire, et qui se contente finalement de la 5e place, qu’il partage avec le CR Belouizdad et l’USM El-Harrach, avec 32 points chacun. 

La meilleure opération du jour est sans doute celle réalisée par la lanterne rouge, le RC Arbaâ, après sa belle victoire sur l’USM El-Harrach (3-1), et grâce à laquelle il revient provisoirement à deux longueurs de l’avant-dernier, l’ASM Oran.

Les jaune et Noir avaient outrageusement dominé la première période en se procurant plusieurs occasions nettes de scorer, notamment, par leur capitaine Hamza Aït Ouamar, mais sans parvenir à les concrétiser.

Des ratages à la pelle que les Harrachis finiront par regretter amèrement, car l’équipe locale a effectué un retour tonitruant après la pause, prenant rapidement l’avantage au score par Mehsas (47’), avant de doubler la mise par Bouteldja (54’). Les banlieusards ont réussi à réduire la marque par Kombassa, peu après l’heure de jeu, mais le RCA a été le plus fort et a définitivement scellé son succès par Meziane (90’+4).

Larbaâ revient donc à deux points de l’ASMO, qui compte, certes un match en moins, mais les Asémistes seront appelés à effectuer un périlleux déplacement chez l’Aigle noir sétifien pendant lequel il leur sera probablement difficile de récolter des points. Ce qui devrait faire le bonheur du RCA, qui continue à défendre crânement ses chances de maintien. 

Vendredi, en ouverture de cette 23e journée, le leader, l’USM Alger, a lui aussi réussi une très bonne opération, en creusant l’écart à 17 points sur son premier poursuivant au classement, le MO Béjaïa, suite à sa victoire contre le CR Belouizdad (2-0) en match derby, disputé au stade du 5-Juillet. Seguer a ouvert le score pour les Rouge et Noir, d’un tir croisé au point de penalty (41’), avant que Rabie Meftah ne scelle le succès des Algérois d’une belle talonnade à la 90’+1. Un précieux succès pour le leader de la Ligue 1 Mobilis qui, avec une avance aussi confortable, à sept journées de la fin de la saison, semble presque assuré du 7e titre de son histoire.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email