-- -- -- / -- -- --
Sports

La JS Kabylie renaît de ses cendres et passe en 16es de finale

La JS Kabylie renaît de ses cendres et passe en 16es de finale

Tizi Ouzou – Stade du 1er-Novembre – Arbitrage : M. Djouadi (Tunisie)
Aller 3-0 pour MC Breweries, JS Kabylie 4-0 MC Breweries (Liberia) Boulaouidet (SP, 22’, 61’), Berchiche (26’), Mebarki (72’)
JS Kabylie : 16-Boultif – 2-Redouani, 4-Berchiche, 5-Rial, 8-Ferhani, 21-Raiah, 23- Yettou, 10-Aiboud – 18-Mebarki, 11-Boulaouidat – 7-Benaldjia M. / Entr. : Rahmouni et Moussouni
Banc : 1-Saidoun, 3-Mekdjane, 6-Zerguine, 15-Baiteche, 19-Djerrar, 29-Sebie, 28-Benabou
Monrovia Breweries Club : 30-Koulibaly, 4-Blapoh K., 5-Swaray, 7-Mulbah, 10-Sakoh, 12-Blade, 14-Weah, 15-Fanciah, 17-Gee, 21-Nimely, 27-Koon / Entr. : Saraploh

C’est confirmé, les grandes équipes ne meurent jamais et renaissent toujours de leurs cendres. C’est le cas de la JS Kabylie qui a réussi le pari fou de composter son billet pour le prochain tour de la CAF alors que personne ne donnait cher de sa peau après le cinglant revers essuyé au match aller à Monrovia (3-0) contre la formation de Monrovia Breweries Club.

Ils l’on fait et c’est tout à leur honneur. Eux, ce sont les Canaris du Djurdjura version le duo Rahmouni-Moussouni, auteur d’un étincelant exploit et de quelle manière svp.

Remonter de trois buts et en ajouter un de plus dans les temps réglementaires pour un effectif atteint moralement et jouant en eaux troubles en championnat national de Ligue 1 Mobils, c’est dire la performance de la soirée teintée de vert et jaune dans un stade pourtant boycotté par les fans kabyles.

Condamnés à refaire leur retard de trois buts encaissés à Monrovia (Liberia), affectés psychologiquement et éreintés par l’expédition en question sur le plan physique, les camarades de Boulaouidet n’ont eu en fait besoin que d’un discours remobilisant du duo Rahmouni-Moussouni pour retrouver toute leur verve et rassurer tout un public , toute une région, tout un pays.

Les Jaune et Vert ont réussi à relever le défi et à éviter à l’un des plus prestigieux clubs africains de sombrer davantage dans une spirale négative. Malgré l’absence de son public, dont une bonne partie lui a tourné le dos pour exprimer son total désarroi après la débâcle du match aller et les résultats en dents de scie enregistrés jusque-là en championnat national de Ligue 1 Mobilis , les coéquipiers de Ferrahi ne se sont pas retenus dés l’entame du match pour afficher clairement leurs ambitions de la soirée.

Leur début de match s’est fait sur les chapeaux de roues, à l’image de ce tir de Yetto qui a heurté la transversale à la 5e minute et a été très significative.

Les Kabyles ont mettant le pied à l’étrier, n’ont pas tardé à trouver la faille pour ouvrir leur compteur à la 21e minute sur une première réalisation de Boulaouidet sur penalty. Six minutes plus tard, c’est au tour de Berchiche de doubler la mise (26’).

Revigorés par les deux buts scorés en première mi-temps, les protégés du duo Rahmouni-Moussouni sont revenus sur la pelouse, bien décidés à rattraper leur maigre retard. Chose faite à la 62e minute avec la 3e réalisation de la partie signée Boulaouidet, auteur d’un doublé qui a réussi à remettre les pendules à l’heure (3-3).

Après avoir réussi à refaire leur retard, les Kabyles n’ont pas laissé filer l’occasion d’ajouter un 4e but et composter ainsi leur billet pour les 16es de finale. Poussée par une rage de vaincre indescriptible, la JS Kabylie est arrivée à marquer ce 4e but tant désiré par l’intermédiaire de Mebarki. Un tir puissant des 18 mètres ne laissera aucune chance au gardien du Liberia pour mettre le feu dans les gradins et faire vibrer toute la région.

Mission accomplie pour Moussouni et Rahmouni qui devront maintenant se concentrer sur un prochain adversaire, l’équipe de l’Etoile du Congo (Congo-Brazzaville). Les Congolais ont, faut-il le rappeler, éliminé le Racing de Micomiseng de la Guinée équatoriale. Le match aller aura lieu le 10 mars prochain à Brazzaville ; la manche retour se jouera une semaine plus tard (17 mars) à Tizi Ouzou.

D’ici là, à la JS Kabylie devra trouver les solutions qu’il faut pour se refaire une santé en championnat et tout faire pour quitter cette zone de turbulences, en commençant d’abord par bien négocier ses deux matchs retards en déplacement face au MC Alger et au CA Batna.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email