La hausse des salaires applicable à la veille du Ramadhan – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

La hausse des salaires applicable à la veille du Ramadhan

La hausse des salaires applicable à la veille du Ramadhan

Les dernières augmentations de salaire et pension décidées par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, entreront en vigueur à compter du mois de mars 2023, avec effet rétroactif à partir de janvier. C’est ce qu’a affirmé le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Youcef Chorfa, qui a souligné que près de sept millions d’Algériens vont profiter de ces revalorisations.

Le ministre, qui intervenait ce lundi sur les ondes de la Chaîne 3 de la radio nationale, a indiqué que l’enveloppe financière allouée par l’Etat pour couvrir les augmentations décidées au cours de 2023-2024 est estimée à environ 900 milliards de dinars, auxquels s’ajoutent les 147 milliards de dinars alloués au relèvement des retraites. 

Chorfa n’a pas manqué de préciser que l’incidence financière des dernières augmentations de salaire est de 340 milliards de dinars en 2023. « Elle sera de l’ordre de 681 milliards de dinars en 2024. Si l’on ajoute ce qui a été fait en 2022, l’incidence financière sera de 900 milliards de dinars », a-t-il détaillé. Il a souligné que ces augmentations ont été ordonnées par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, afin de permettre au citoyen de « faire face à l’évolution du pouvoir d’achat ». 

Le ministre du Travail est revenu, par la même occasion, sur la situation des primo-demandeurs de l’allocation chômage. Selon lui, outre l’augmentation de l’allocation chômage, qui va être de 15 000 DA à partir du mois en cours, « plus de 300 000 bénéficiaires sont en formation. Ce sont des formations qualifiantes qui durent de 3 à 6 mois. Ce qui les préparera au métier ». 

« Nous ne nous sommes pas arrêtés sur l’attribution d’une allocation chômage. Cette politique constitue des projections sur l’emploi et l’employabilité, notamment à travers les conventions signées entre le ministère du Travail et celui de la Formation professionnelle », a affirmé M. Chorfa. 

Par ailleurs, le premier responsable du secteur du travail a annoncé que la mise en service de la plate-forme d’adhésion de la communauté algérienne à l’étranger au système de retraite débutera à partir du mois de mars. « Toute notre communauté peut adhérer volontairement à partir d’une plate-forme électronique et s’inscrire au niveau de la CNR pour une cotisation de 31 % », a précisé le ministre. 

« L’adhérent au système de retraite bénéficie également de toutes les prestations en nature de la sécurité sociale, notamment la carte CHIFACarte CHIFA La carte CHIFA est la carte d’assurance maladie de la sécurité sociale en Algérie. Une carte à puce au format carte de crédit qui permet à son propriétaire et ses ayants droit de bénéficier des prestations de sécurité sociale concernant les dépenses de santé. », a ajouté M. Chorfa. Le ministre a par ailleurs noté « un engouement de la part de notre communauté à l’étranger depuis la sortie du décret exécutif en octobre 2022 ».  

D’autre part, et concernant la retraite anticipée, le ministre a fait savoir que le retour à ce système de retraite n’est pas à l’ordre du jour, après avoir été gelé en 2016. Il a noté que son approbation était exceptionnelle dans les années 1990. S’agissant de la question de l’augmentation de la prime octroyée pour les femmes au foyer, estimée à 800 dinars, le ministre du travail a indiqué que cette question relève des prérogatives du ministère des Finances. En revanche, M. Chorfa a annoncé que les emplois temporaires, tels que les contrats de pré-emploi, seraient définitivement suspendus après la finalisation de l’intégration des contractuels.  

Pour rappel, le ministre du Travail avait indiqué, au lendemain de la décision du président de la République, d’augmenter les salaires en cours de 2023-2024, précisant que cette hausse allait atteindre annuellement un seuil oscillant entre 4 500 et 8 500 DA en fonction des catégories. Ces revalorisations toucheront 2,8 millions de fonctionnaires et contractuels, alors que les augmentations dans le secteur économique seront fixées par les conventions collectives entre l’opérateur et le partenaire social. 

« L’augmentation des salaires en trois ans sera de 47 à 50 %, sachant que son seuil variera entre 4 500 DA et 8 500 DA par an, selon les catégories », avait expliqué le ministre, qui a cité, à titre d’exemple, l’augmentation salariale au profit des enseignants, lesquels bénéficieront d’une revalorisation de près de 13 500 DA au cours des deux prochaines années. 

Concernant la revalorisation des pensions de retraite, le ministre avait parlé de la première catégorie de bénéficiaires, à savoir les affiliés à la Caisse nationale de retraite (CNR), pour une période de moins de 15 ans, et qui perçoivent actuellement une pension de 4 000 à 10 000 DA, précisant que l’augmentation de la pension atteindra 11 000 DA et concernera 900 000 retraités. Pour la pension de retraite à 15 000 DA, celle-ci augmentera à 20 000 DA et concernera 250 000 retraités.  

 

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email