-- -- -- / -- -- --
Nationale

La hausse des prix des produits de première nécessité affecte les retraités

La hausse des prix des produits de première nécessité affecte les retraités

Selon des estimations récentes, la crise économique mondiale a fait disparaître au moins 70 millions d’emplois en 2016. Selon les mêmes estimations, près de 150 millions de personnes pourraient, semble-t-il, tomber sous le seuil de la pauvreté en 2017. En Algérie, pour ne citer que Ghardaïa comme exemple, parmi les personnes pauvres, il y a aussi des retraités.

Bien qu’ils aient travaillé toute leur vie, certains de ces retraités enchaînent les petits boulots pour compenser leur faible retraite et joindre les deux bouts et faire face à l’inflation outrancière des prix des produits de première nécessité.

En dépit des faibles réévaluations annuelles des retraites qui sont de l’ordre de moins de 10%, la majeure partie des retraités, « ces nouveaux pauvres exaspérés » cherchent à comprendre ce phénomène qui touche les personnes âgées dans notre pays.

Certains travailleurs qui perçoivent un faible salaire et qui se disent travailler jusqu’à la mort s’intéressent à ce nouveau fléau social en Algérie. Au Sud du pays, là où la vie est extrêmement rude, les exemples de ces personnes âgées dans le besoin ne manquent pas.
A Ghardaïa, par exemple, Si Omar, ce sexagénaire récupère des bouteilles dans les poubelles afin de récupérer l’argent des consignes.

A 66 ans, ce nouveau pauvre retraité doit multiplier les petits boulots pour avoir des compléments de revenu. Quant à ses enfants, il ne se passe pas un jour où ils ne se rendent pas sur les décharges publiques pour ramasser des résidus de plastique qu’ils revendent, à leur tour, aux usines de régénération du plastique à 5 DA/kilo.

A Ghardaïa, ces témoignages sont croisés d’interviews des responsables syndicaux, des experts, ainsi que toute la société civile locale qui font part de leurs fortes inquiétudes sur ce sujet délicat. Il appartiendra cependant aux hauts responsables du pays de se pencher sérieusement sur ce fléau, dit « de misère du troisième âge ». 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email